Le FC Barcelone maîtrise un Lyon apathique

Discussion dans 'Barça' créé par Le_Dictateur, 19 Septembre 2007.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Trois buts inscrits par François Clerc contre son camp, Lionel Messi et Thierry Henry ont permis à Barcelone de battre facilement un Lyon apathique (3-0), mercredi au Camp Nou, au terme d'un match de la 1ère journée de la Ligue des Champions de football peu spectaculaire.

    Le Barça prend la tête du groupe E (1ère phase) avec 3 points, à égalité avec les Glasgow Rangers, vainqueurs de Stuttgart (2-1). Le champion de France, l'Olympique lyonnais, dernier, recevra le club écossais le 2 octobre à Gerland.

    L'équipe espagnole, 5e de la Liga, a livré un match sérieux qu'il a maîtrisé de bout en bout, face à un adversaire timoré. Elle a renoué avec la victoire après un début de saison laborieux, et notamment un nul concédé à Osasuna dimanche (0-0) qui avait provoqué les critiques de la presse catalane.

    Le Barça a pris logiquement l'avantage en première période à la suite d'un corner joué de la gauche et une tentative de l'Argentin Lionel Messi malencontreusement détournée par Clerc (21).

    En seconde période, le FC Barcelone a doublé l'écart sur un but de Messi, servi par Iniesta à la conclusion d'une bonne action collective (83) avant que Henry n'inscrive son premier but officiel avec sa nouvelle équipe en fin de partie après un tir de Giovani repoussé par Vercoutre (90+1).

    Avant l'ouverture du score, le Barça, grâce au talent de ses individualités Ronaldinho, Deco et surtout Messi, avait plusieurs fois mis la défense lyonnaise en difficulté.

    D'entrée, Thierry Henry avait manqué de peu la réception d'un centre de la gauche d'Eric Abidal (6) avant que Rémy Vercoutre ne repousse une tentative de Deco (11). Squillaci sauvait l'OL devant Ronaldinho (17) dont le tir précédent avait été contré de justesse (12).

    Poison

    Clerc avait aussi sauvé devant sa ligne sur une nouvelle action de Messi (37), encore dangereux après la pause (47) alors que Vercoutre s'interposait sur des tentatives de Xavi, Henry et Deco (65, 68, 72).

    Face à une équipe encore à la recherche de ses automatismes, Lyon avait innové, l'entraîneur Alain Perrin choisissant de titulariser Anthony Réveillère comme arrière gauche à la place de Fabio Grosso, relégué sur le banc au profit de Nadir Belhadj qui débutait, comme milieu gauche, son premier match officiel avec l'OL depuis son arrivée en juin.


    Cette initiative avait pour but de mieux contrer Messi et sa vivacité mais l'Argentin a été un véritable poison pour la défense rhodanienne.

    Sur le plan offensif, les Lyonnais n'ont jamais été dangereux. Juninho a été parfaitement maîtrisé par Yaya Touré et l'entrejeu barcelonais a neutralisé la relation des milieux de l'OL avec l'attaquant Karim Benzema, lequel n'a jamais reçu de ballons exploitables.

    L'entrée en jeu de Milan Baros puis de Hatem Ben Arfa et Kader Keita, à la place de Belhadj (61), Benzema (75) et Kim Källström (81) n'a produit aucun effet.

    Face à un adversaire, loin de donner encore sa pleine mesure, l'OL n'a pas semblé pouvoir faire mieux que ce qu'il a fait.

    Source - AFP
     

Partager cette page