Le film: « Omar m’a tuer » par Roshdy Zem

Discussion dans 'Art' créé par nassira, 25 Avril 2011.

  1. nassira

    nassira العـــز و النصــر

    J'aime reçus:
    335
    Points:
    83
    [​IMG]


    20 ans après le meurtre de Ghislaine Marchal, la célèbre affaire criminelle, dont Omar Raddad reste encore le principal accusé, revient sur la scène médiatique. A travers son film intitulé « Omar m’a tuer », Roshdy Zem tente de retracer les circonstances de l’un des procès les plus énigmatiques de l’histoire.


    En juin de l’année 1991, une femme du nom de Ghislaine Marchal est retrouvée assassinée à son domicile. Sur les lieux du crime, les enquêteurs découvrent la mystérieuse inscription « Omar m'a tuer », écrite avec le sang de la victime. Vingt ans après ce fait divers, l’histoire se retrouve adaptée en un long métrage dont la sortie en salle est prévue pour le 22 juin prochain. Réalisé par le Franco-marocain Roshdy Zem, « Omar m’a tuer » tente de raconter l’histoire du celui qui a été très vite - trop vite - pointé du doigt dans cette affaire.


    Le rôle principal, Omar Raddad, est interprété par l’acteur d’origine tunisienne, récompensé en 2006 au festival de Cannes et qui a reçu un César en 2008, Sami Bouajila. Roshdy Zem a fait appel à l’acteur français Maurice Bénichou pour jouer le rôle de l’avocat qui avait pris la défense d’Omar, Jaques Vergès. Denis Podalydès incarnera un policier chargé de l'enquête alors que Salomé Stévenin jouera le rôle d’une femme proche d'Omar. Quant au personnage de l’épouse, Latifa Raddad, il sera interprété par Nozha Khouadra.


    Pour tenter de dénouer cette affaire, qui demeure irrésolue jusqu'à présent, Roshdy Zem s’est directement inspiré du livre « Pourquoi moi ? », écrit par Omar Raddad lui-même et publié en 2003. Le réalisateur vise à travers ce long métrage à retracer « l'histoire d'un jeune homme qui a énormément souffert d'avoir été accusé à tort d'un meurtre », a-t-il déclaré au quotidien « Le Parisien ».



    Retour sur l’affaire…

    Pour rappel, le dimanche 23 juin 1991, le corps de Ghislaine Marshal, une riche veuve sexagénaire, a été retrouvé dans la cave de sa villa à Mougins, dans le sud de la France. Le jardinier de la victime, le Marocain Omar Raddad a été désigné comme principal accusé. La célèbre phrase retrouvée sur les lieux du crime a fait de lui le coupable idéal. Omar fut arrêté deux jours après le meurtre et condamné, en 1994, à 18 ans de réclusion criminelle.

    Omar sera délivré de prison le 4 septembre 1998, grâce à une intervention de l’ancien président français Jaques Chirac, faisant suite à une requête de feu Hassan II. Une grâce partielle lui a été ainsi accordée. Cependant, Omar Raddad qui a toujours clamé son innocence a demandé à plusieurs reprises une révision de son procès.


    Omar m’a tuer / Bande d’annonce




    http://www.francesoir.fr/loisirs/cine/omar-m-tuer-un-film-coup-poing-94056.html
     

Partager cette page