Le football expliqué aux filles...

Discussion dans 'Autres Sports' créé par Curci, 12 Octobre 2005.

  1. Curci

    Curci Accro

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    A première vue le football a tout pour nous plaire : il se joue sur de la chouette pelouse, les garçons ont de jolies cuisses et leurs maillots sont toujours très bien repassés. Sans compter qu'après le match les caméras ne manquent jamais de s'infiltrer dans les vestiaires des joueurs, où s'exhibent à foisons des torses bien musculeux...

    En vérité si les filles n'aiment pas le foot, c'est tout simplement qu'elles n'y comprennent rien...

    D'où l'intérêt de la première leçon qui suit

    PREMIERE LECON QUI SUIT

    Contrairement aux apparences et au Jeu à 13 (qui se joue à 13), le football se joue à 27. Entendez 22 joueurs (par équipes de 11), 3 arbitres (dont un avec un sifflet) et 2 commentateurs (dont un avec un micro). Comme son nom l'indique clairement, le football se joue avec un ballon qu'on se passe avec le pied entre copains, jusqu'à se qu'il pénètre dans les filets du camp adverse : et c'est le but. Quand le but il y est, le joueur qui l'a marqué est ravi. Alors il fait des petits bonds en l'air tandis que ses copains - très content aussi - lui tombent à 10 sur le paletot pour lui prouver leur amitié. Car le football est un sport d'hommes (d'où l'expression "c'est pas un sport de gonzesses") qui magnifie le sens de la camaraderie virile jusqu'à un certain point (d'où l'expression "c'est pas un sport de pédés").

    Temporellement parlant, le football dure 3 mi-temps, une première de quarante-cinq minutes, une seconde de quarante-cinq minutes et une du milieu (généralement appelé "mi-temps") qui ne dure qu'un quart d'heure et qu'on se demande se qu'elle fout là, même si elle est idéalement placée pour aller aux toilettes. Soit exactement une heure trois-quart de jeu, à moins que l'on ait recours aux prolongations et aux tirs aux buts sachant, bien entendu, qu'en cas d'égalité parfaite du score à la fin du jeu réglementaire, les buts marqués à l'extérieur comptent double.

    LEXIQUE ELEMENTAIRE

    Pour mieux apprécier ce sport - maintenant que vous connaissez les règles de base - rien de tel que de se familiariser avec les quelques termes élémentaires, même si un rien ardus pour les néophytes qui suivent.

    La passe : quand un joueur a un ballon qu'il le passe avec le pied à un de ses camarades, on appelle ça "une passe".

    Le tir : quand un joueur prend son élan et tire dans le ballon, on appelle ça "un tir". S'il tire du pied gauche, on appelle ça "un tir du gauche"; s'il tire avec le pied droit, un "tir du droit"; s'il tire avec la tête, une "tête". Un détail, si le tir s'effondre sur le poteau du but, on dit qu'il ya "poteau".

    La main : quand un joueur touche le ballon avec la main alors qu'on doit toucher avec le pied, on appelle ça "une main". Ce qui est strictement interdit et donc considéré comme une "faute" (voir "faute"). Notons néanmoins que le gardien de but a, lui le droit de toucher le ballon avec la main et le coude (et le coude) et l'épaule (et l'épaule) et le cou (et le cou) la tête (aussi).

    La faute : admettons, par exemple, qu'un joueur se saisisse du ballon avec la main, l'emmène avec lui sur la touche, le crève avec un couteau et l'enfonce sur la tête de l'arbitre en lui disant " ça te fera un joli chapeau, crevure!", il ya "faute". Et l'arbitre est obligé de siffler ( en ayant au préalable pris le soin de retirer le ballon crevé de sa tête pour qu'on l'entende). Dans ce cas précis, l'arbitre aura droit de sortir un "carton" (voir "carton").

    Le carton : bout de carton jaune ou rouge appelé "carton jaune" ou "carton rouge" (c'est selon) que l'arbitre se doit de sortir quand on lui enfonce un ballon crevé sur la tête, entre autres. Notons que si ce geste est accompagné des insultes suivantes "crevure", "bâtard", "gros con", ou "aux chiottes", le carton sera de couleur jaune. En cas de "salaud", "trou du cul", "enculé" ou "communiste", le carton sera de couleur rouge.

    La touche et la corner : généralement et pour rendre de l'attrait à la partie, lorsque le ballon sort du terrain, on le remet en jeu. C'est ainsi que s'il sort sur la largeur du terrain, il ya "touche" et on le renvoie avec la main; alors que s'il sort sur sa largeur, il ya "corner" et on le renvoie avec le pied. Et pourquoi donc, me direz-vous? J'ten pose des questions, vous réponderai-je.

    COMMENTAIRES AVISES

    Vous voilà maintenant aptes à suivre une rencontre de football sans confondre avec du tennis. C'est bien. Mais ce n'est pas encore assez car les spécialistes ne se contentent pas de regarder un match : ils le commentent. C'est à dire qu'ils commentent les joueurs, ils commentent le terrain, ils commentent le ballon, ils commentent les commentaires des commentateurs. Une science infuse du parler-vrai à laquelle il faudra bien vous initier un jour ou l'autre (par exemple, tout de suite) pour atteindre l'inaccessible grade se supporteur. Ainsi...

    On ne dit pas :

    "tiens, le ballon vient de pénétrer les filets adverses et les joueurs s'accumulent les uns sur les autres!"

    Mais :

    "Ouuuuuuuuuuuaaaaaiiiiissss!"

    .

    On ne dit pas :

    "Tiens, le ballon vient de pénétrer nos filets et les joueurs s'accroupissent de désespoir au milieu du terrain"

    Mais :

    " Il y est pas ! hors-jeu! Hoooooooooooorrrrs-jeuuuuuuuuuuuu!"

    .

    On ne dit pas :

    "Il est clair que la faute de notre avant-centre méritait la sanction dont il fut la victime"

    Mais :


    "P'tain, c'est quoi c't'arbitre!"

    .

    On ne dit pas :

    "La tâcle était si sévère qu'il me semble bien avoir entendu l'os craquer."

    Mais :

    "Waow, l'autreeeuuh! Chiqué!"

    .

    On ne dit pas :

    "Il est vrai que la partie fut si fatigante que les petites erreurs de fin de rencontre semblent pardonnables."

    Mais :

    " Avec le pognon qu'ils gagnent ils pourraient quand-même courir ces ramiers!"

    .

    Fortes de ces quelques remarques judicieuses, vous voilà parées pour les longs soirs de retransmission. De merveilleuses soirées en perspective que vous partagerez avec l'élu de votre coeur, lequel ne manquera pas d'être agréablement surpris pour cette nouvelle passion commune, aussi soudaine qu'inespérée. Car, foin des disputes d'antan, les grands soirs de football ne seront plus qu' émotions partagée, complicité tacite et joie renouvelée. A tel point, qu'ému par ce pacte d'amour, vous verrez, il finira bien par vous offrir une bière. [07h]
     

Partager cette page