Le gouvernement américain a mis en ligne un manuel de fabrication de la bombe nucléaire

Discussion dans 'Scooooop' créé par karawan, 6 Novembre 2006.

  1. karawan

    karawan Visiteur

    J'aime reçus:
    8
    Points:
    0
    Le site n'est plus consultable. Informé par le New York Times, jeudi 2 novembre, de son intention de mettre en lumière ce qu'un diplomate américain en poste en Europe qualifie de "livre de recettes" pour fabriquer une bombe atomique, le gouvernement américain a immédiatement coupé l'accès aux documents. Jusque-là, et pendant plusieurs semaines, le site Internet "Operation Iraqi Freedom Document Portal" a présenté en libre accès aux internautes des diagrammes, graphiques, équations et longs textes explicatifs sur la mise au point de l'arme nucléaire, a révélé le New York Times dans son édition de vendredi.

    Ces documents, saisis pendant la guerre en Irak, allaient au-delà de tout ce que l'on peut déjà trouver sur le Net à ce sujet, ont expliqué au journal des experts en armement.

    Selon le quotidien, les documents ont été mis en mars sur un site d'archives gouvernementales irakiennes ouvert au public dans l'espoir que les internautes y découvrent des informations-clés sur l'appareil nucléaire irakien que les traducteurs officiels n'avaient pas encore eu le temps d'examiner. En des termes plus officiels, "utiliser la puissance d'Internet pour trouver de nouveaux éléments accréditant la thèse du danger représenté par Saddam Hussein".

    JUSTIFIER L'INVASION DE L'IRAK

    Il semble surtout que les républicains du Congrès espéraient justifier l'invasion de l'Irak aux yeux d'une opinion publique de plus en plus dubitative quant au bien-fondé de l'opération. Malgré l'opposition des services de renseignement, et notamment de leur chef John Negroponte, George W. Bush aurait finalement cédé devant l'insistance de ses parlementaires.

    Ces dernières semaines, écrit le New York Times, le site avait mis en ligne des documents qui, selon des experts, contenaient des comptes rendus détaillés des recherches nucléaires secrètes menées par l'Irak avant la première guerre du Golfe, en 1991.


    Selon le quotidien, des responsables de l'AIEA, l'Agence internationale de l'énergie atomique, auraient mis en garde les Etats-Unis sur le danger de voir ces informations utilisées par des pays comme l'Iran pour fabriquer des armes nucléaires.

    http://www.nytimes.com/2006/11/03/w...f288e881789&hp&ex=1162616400&partner=homepage
     

Partager cette page