Le gouvernement de Benkirane adopte le projet de loi de finances 2012

Discussion dans 'Scooooop' créé par Med Omar, 10 Mars 2012.

  1. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113
    Le gouvernement de Benkirane adopte le projet de loi de finances 2012

    Le Conseil de gouvernement, a adopté, lors de sa réunion jeudi, le projet de loi de finances pour l'année 2012, qui tend à réaliser un taux de croissance de 4.2% et à réduire le déficit budgétaire à 5%. Il prévoit 93.5 milliards de dirhams pour les salaires.

    Le Conseil de gouvernement, a adopté, lors de sa réunion jeudi, le projet de loi de finances pour l'année 2012, qui tend à réaliser un taux de croissance de 4,2 pour cent et à réduire le déficit budgétaire à 5 pour cent. Il prévoit 93,5 milliards de dirhams pour les salaires.

    M. Mustapha El Khalfi, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement a indiqué, lors d'un point de presse à l'issue du Conseil, que ledit projet prévoit de renforcer le soutien aux programmes de développement social, en consacrant 51 milliards de dirhams à l'enseignement, 12 milliards de dirhams à la santé, 3 milliards de dirhams à l'habitat, 2,6 milliards de dirhams au désenclavement du monde rural, un milliard de dirhams au Fonds de développement rural, 2,3 milliards de dirhams à l'Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH).

    Concernant le Fonds de soutien social, le ministre a indiqué que 2 milliards de dirhams ont été consacrés au programme de généralisation de l'assistance médicale, au soutien des personnes en situation de handicap et aux frais de la déperdition scolaire, précisant qu'il est financé à hauteur de 1,5 pc du bénéfice net des entreprises réalisant des gains de plus de 200 millions de dirhams, ce qui permet de dégager 1,2 milliard de dirhams auxquels s'ajoutent 350 millions de dirhams (caisse d'assurance) et 1,6% de la taxe sur les cigarettes.

    Il sera également procédé, a-t-il poursuivi, à la mobilisation de 188 milliards de dirhams au profit de l'investissement public, tout en renforçant la rationalisation des dépenses publiques, à travers la réduction de 50 pc des frais d'hébergement et d'hôtels, de réception et de cérémonies officielles, et en mettant en Âœuvre les engagements du dialogue social et ceux relatifs à l'emploi.

    M. El Khalfi a rappelé que ce projet a tracé les orientations du développement économique et prévu le développement des services sociaux et administratifs et le renforcement de la bonne gouvernance exposés lors de la dernière réunion du Conseil de gouvernement.


    MAP
    www.lavieeco.com

    Source : lien
     

Partager cette page