Le gouvernement rejette les accusations mettant en cause le processus de nomination de ses ministres

Discussion dans 'Scooooop' créé par Med Omar, 17 Février 2014.

  1. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113
    Le gouvernement rejette les accusations mettant en cause le processus de nomination de ses ministres

    [​IMG]
    Lors de sa réunion hebdomadaire tenue jeudi dernier à Rabat, le Conseil de gouvernement est revenu sur les allégations diffusées récemment dans la presse nationale remettant en cause le processus de nomination de quelques membres du gouvernement. À cet égard, le Conseil a tenu à exprimer par la voix du porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, son «rejet catégorique de ces accusations injustes» tout en appelant les organes de presse à assumer la responsabilité des informations qu'ils publient. Pour rappel, certains journaux et sites électroniques avaient, il y a quelques jours, publié des informations selon lesquelles des ministres auraient monnayé leurs postes moyennant des sommes d'argent.
    Par ailleurs, le conseil qui s'est déroulé sous la présidence du Chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, a procédé à l’examen et à l’adoption d’une série de textes législatifs et réglementaires. Il s’agit ainsi de l’approbation du projet de décret relatif à l'application de la loi portant Code de la couverture médicale de base. Le Conseil a, par la suite, examiné et adopté le projet de loi n 130-12 modifiant et complétant le Dahir du 11 avril 1922 sur la pêche dans les eaux continentales, dans sa nouvelle formule. Ce texte a pour objectif la préservation des ressources halieutiques des cours d'eau, dont plus de 1 500 km classés à vocation piscicole, des lacs naturels couvrant une superficie de 700 ha et 128 retenues de barrages couvrant une superficie dépassant les 120 000 ha.
    Le Conseil de gouvernement a, ensuite, adopté deux projets de loi portant approbation d'un mémorandum d'entente dans le domaine du service civil (fonction publique) et d'une convention de coopération douanière, signés à Rabat le 29 octobre 2013 entre le Maroc et l'Arabie saoudite. Ces deux projets ont été présentés par la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Mme Mbarka Bouaida.
    Au terme de cette réunion, le conseil a procédé à l’adoption des propositions de nomination à des fonctions supérieures, conformément aux dispositions de l'article 92 de la Constitution.
    Nominations
    Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat sous la présidence du Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a adopté des propositions de nomination à des fonctions supérieures, conformément aux dispositions de l'article 92 de la Constitution. Il s'agit de Khalid Berjaoui, nommé au poste de doyen de la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales relevant de l'Université Mohammed V Souissi de Rabat, Khalid Hams, doyen de la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Salé/Université Mohammed V Souissi de Rabat, Hassan Qaranfal, doyen de la faculté des lettres et des sciences humaines relevant de l'université Abou Chouaib Doukkali-El-Jadida, indique un communiqué lu par le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, à l'issue du Conseil. A été également approuvée la nomination d'El Hossein Saad, directeur du laboratoire officiel d'analyses et de recherches chimiques de Casablanca (ministère de l'Agriculture et de la pêche maritime).


    source : Exécutif : Le gouvernement rejette les accusations mettant en cause le processus de nomination de ses ministres - LE MATIN.ma

     

Partager cette page