Le HCP estime à 4,3% la croissance en 2013

Discussion dans 'Info du bled' créé par Med Omar, 7 Avril 2014.

  1. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113
    Le HCP estime à 4,3% la croissance en 2013

    Fort ralentissement des activités non agricoles.
    [​IMG]
    Les comptes nationaux pour les quatre trimestres de 2013 sont maintenant arrêtés, ce qui a permis au HCP de mieux affiner son estimation du taux de croissance pour l’ensemble de cet exercice. En effet, après avoir annoncé en janvier dernier que la progression du PIB en 2013 aurait été de 4,4%, il estime désormais cette croissance à 4,3%, soit un recul de 0,1 point. Idem pour l’inflation appréhendée par le déflateur du PIB : 1,2% au lieu de 1,4% en janvier dernier.
    La croissance a été surtout portée par l’agriculture. La valeur ajoutée du secteur aurait progressé de 18,5% par rapport à 2012. Pendant ce temps, le PIB non agricole, selon nos calculs, ne dépasserait pas une hausse de 2,1%, au lieu de 4,3% en 2012. Autant dire que le rythme de croissance de activités non agricoles a baissé de moitié. C’est qu’en 2013, le BTP par exemple a subi une forte récession (-3%). Les mines aussi ont vu leur valeur ajoutée baisser (-1,6%). L’industrie manufacturière, elle, maintient à peine la tête hors de l’eau : +0,5% au lieu de 1,5% en 2012. Même le secteur tertiaire a décéléré en 2013 en enregistrant une croissance de 3,3% au lieu de 5,9% en 2012.
    Sur le versant de la demande, la consommation des ménages, en termes réels, s’est légèrement améliorée par rapport à 2012 : +3,9% au lieu de +3,6% un an auparavant. L’investissement, mesuré par la formation brute du capital fixe (FBCF), en revanche, aurait enregistré une stagnation (-0,1%) au lieu d’une hausse de 1,9% en 2012. S’agissant de la demande extérieure, les exportations ont crû, en terme réel, de 3,5% au lieu de 2,7% en 2012. Les importations, elles, ont baissé de 0,7%. De ce fait, la contribution de la demande extérieure à la croissance économique aurait été positive de 1,6 point. Ce qui est plutôt rare ces dernières années.
    Salah Agueniou. La Vie éco
    www.lavieeco.com


     
    Mysa aime ça.

Partager cette page