Le Maroc a acheté des équipements conçus pour des guerres

Discussion dans 'Scooooop' créé par le prince, 5 Mars 2007.

  1. le prince

    le prince Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Le Maroc a acheté des équipements conçus pour des guerres
    légères et rapides

    La polémique a été suscitée par un contrat de vente d’armes conclu entre Madrid et Rabat au mois de novembre dernier.
    La course à l’armement des pays du Maghreb semble poser un sérieux problème pour l’Espagne, devenue accessoirement leur premier fournisseur ces deux dernières années, puisque la question est au centre du débat et de la polémique entre la gauche au pouvoir et la droite dans l’opposition.
    La polémique a été suscitée par un contrat de vente d’armes conclu entre Madrid et Rabat au mois de novembre dernier. La droite considère ce contrat, d’un montant de 200 millions d’euros, d’“illégal” et contraire à la directive européenne qui stipule que les pays membres ne doivent pas fournir d’armes à des pays en conflit.
    La droite du PP estime que ce matériel à double usage militaire et civil pourrait attiser la guerre entre le Maroc et le Front Polisario.
    Évidemment, 1 200 blindés équipés de mitrailleuses et 800 véhicules, des équipements conçus pour des guerres légères et rapides, acquis dans le cadre de ce contrat, ne sont pas faits pour dissiper la crainte d’une escalade dans la région ou avec l’Espagne. C’est ce que révèle d’ailleurs un rapport des experts de la défense espagnole, qui met l’accent sur ces craintes d’autant plus que le Maroc continue de réclamer les deux enclaves espagnoles, Ceuta et Melilla. Ce n’est donc pas seulement un problème politique, mais bien plus puisqu’il y a eu le précédent de l’îlot Perjil (Leila) en 2002. Des soldats marocains ont occupé l’îlot et se sont fait débarquer par des gendarmes espagnols.

    L’incident a failli dégénérer en guerre.
    La gauche au pouvoir conteste ce point de vue et accuse un lobby pro sahraoui d’avoir inspiré ce débat. Ce qui occulte évidemment la question de la souveraineté sur les deux enclaves même si la tension plane encore.
    L’alibi est trouvé bien entendu par un souci d’équilibre des forces dans la région dans un contexte qui pourtant ne devrait pas inciter à une telle boulimie ou frénésie “militariste” parallèlement à une ambition affichée de construction d’un groupement régional.
    Il y a également ces contrats secrets qui ont fini par être révélés, et qui ont suscité par la suite une controverse au sein de la classe politique espagnole.
    Cela d’autant que les livraisons sont intervenues alors que la répression des manifestations dans les territoires sahraouis occupés avait atteint les limites de la sauvagerie.
    Pour contrer les mécontentements des ONG, le Maroc contournera la question en focalisant les regards sur les acquisitions militaires algériennes considérées par Rabat comme une escalade et une menace.
    L’Algérie a acheté du matériel militaire espagnol, selon des informations, pour un montant de 110 millions d’euros en 2005. Ce qui la situe loin du dernier contrat marocain.
    De son côté, la Libye a annoncé son intention d’acheter des équipements militaires espagnols pour un montant de 700 millions d’euros. Mais l’on ne sait pas si le contrat a été conclu.
    Ainsi, l’industrie militaire espagnole est devenue un des premiers fournisseurs des pays du Maghreb après les fournisseurs traditionnels qui sont la Russie pour l’Algérie et la France pour le Maroc et à un degré moindre les États-Unis. Mais toutefois, rassurent les Espagnols, il n’y a pas de réelle menace de guerre avec de telles armes puisqu’il s’agit d’un matériel de soutien logistique.
    Sauf bien entendu pour les frégates qui figurent dans les besoins libyens et les navires de guerre.
    L’Espagne joue à travers ses ventes d’armes au Maghreb un rôle de régulateur de l’équilibre des forces dans la région.



    Cet article provient de Boujdour.ma
    www.boujdour.ma
    Date 05.03.2007 Heure 13.22 .
     
  2. Gorillaz

    Gorillaz Visiteur

    J'aime reçus:
    17
    Points:
    0
    Re : Le Maroc a acheté des équipements conçus pour des guerres

    kifach légères et rapides [01m]

    yak ma chraw jnawwa w lfrada dyal lma?
     

Partager cette page