Le Maroc accède au deuxième tour : Les misères d’arbitrage de l’Afrobasket 2009

Discussion dans 'Autres Sports' créé par Info du bled, 10 Août 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    [​IMG]

    En parallèle avec le championnat d’Afrique des nations se déroule le championnat d’Asie des nations.
    Dans ce contexte, FIBA-Afrique doit faire un tour pour s’inspirer du travail professionnel de ce championnat qui qualifie également trois nations qui seront au décompte final sur le podium pour le Championnat du monde de Turquie en 2010.
    Pourquoi à la surprise générale, FIBA-Afrique désigne-t-elle deux arbitres uniquement par match alors que le monde entier applique les recommandations de FIBA international depuis des années déjà? FIBA-Afrique dans son plus grand rendez-vous en Libye veut économiser quelques dollars pour léser un nombre important d’équipes victimes de la désignation de deux arbitres au lieu de trois. Dans tous les matchs, il y a désignation de trois referes, un arbitre de queue et deux arbitres latéraux. Dans la majorité des rencontres de cet Afro-basket, c’est que toutes les actions qui se déroulent dans le côté opposé de l’arbitrage, vu une double vision, conduisent à des décisions erronées qui soulèvent des mécontentements des bancs de touche et du public.
    Les sélectionneurs tunisien Adil Tlati et marocain Francis Jordan ont souffert tout le long du premier tour de cette défaillance voulue par la FIBA-Afrique qui régresse au lieu de progresser. Revenons à l’équipe nationale du Maroc qui, après sa défaite du jeudi contre la Tunisie 98/79, n’avait autre alternative que de vaincre le Cap-Vert ou de mourir. Vendredi lors de cette explication, c’était un suspense sans précédent. Le match contre le Cap-Vert a connu le même scénario que celui contre le Rwanda puisque le Maroc n’est renté dans le match que dans les ultimes minutes, imposant un rythme soutenu à une équipe du Cap-Vert qui jouait en grand champion après son succès éclatant face à la Tunisie par une différence de 19 pts. Les Zakaria Mesbahi, Hachad Mohamed, Idriss, Akinocho Yunès, Zouheir Boarouis et consorts se sont battus bec et ongles pour donner l’estocade à l’adversaire juste au coup de sifflet final 83/86. Une victoire précieuse qui vaut son pesant d’or pour cette qualification tant convoitée. Au décompte final, c’est le Maroc, le Rwanda et la Tunisie qui passent au quart de finale. Après le tirage au sort, le Maroc devait affronter le dimanche le Sénégal, un vieux briscard des championnats d’Afrique, le lundi le Cameroun et le mardi l’Afrique du Sud.
    Dans ce groupe, le Maroc dispose de toutes les chances de se retrouver au carré d’as. Seulement le coach français de l’EN Francis Jordane est tenu de colmater quelques brèches au rebond offensif et défensif et sur le plan du jeu collectif. A rappeler que l’Angola a en quelque sorte, perdu de sa crédibilité lors de cet Afro-basket puisque les joueurs angolais ont beaucoup souffert avant de s’imposer difficilement dans leurs rencontres. Est-ce que c’est le début de la fin d’un règne qui a trop duré ?

    Source : libe.ma

     

Partager cette page