Le Maroc annonce une baisse de 40 % des tentatives de départ des clandestins

Discussion dans 'Info du bled' créé par Le_Dictateur, 9 Juillet 2006.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Pour le Maroc, l'immigration clandestine est une question qui doit être abordée suivant une approche globale, l'approche sécuritaire ayant montré ses limites. Globale, cohérente et multidimensionnelle, cette stratégie s'articule autour de cinq axes principaux : législation, institutions, sécurité, communication, coopération internationale.

    Aujourd'hui, l'urgence c'est la sécurité. La stratégie de lutte privilégie une démarche de proximité et de prévention à travers le travail de renseignement pour faire échouer à l'avance les opérations de rabattage des candidats et la préparation des opérations d'immigration illégale. Pour ce faire, les autorités marocaines ont mobilisé quelque 7.000 hommes dont 4.500 affectés à la surveillance du littoral.

    Selon M. Khalid Zerouali, qui, haut fonctionnaire du ministère de l'intérieur, se trouve à la tête de la Direction de la migration et de la surveillance des frontières, cette politique commence déjà à porter ces fruits. En effet, les chiffres fournis par cette direction sont très encourageants instructifs. Ils montrent que le fléau de l'immigration peut être jugulé pour peu qu'il y ait une stratégie bien définie et que l'on dispose de moyens matériels humains suffisants.

    C'est ainsi que lors du premier semestre 2006, 9.824 tentatives d'immigration illégale, dont 4.200 concernant des clandestins originaires des pays subsahariens, ont été déjouées par la police
    De plus, le nombre de candidats à l'immigration clandestine a enregistré une baisse de 48 % pour les nationaux et de 64 % pour les originaires de pays tiers par rapport à la même période de l'année 2005. Pour ce qui est des réseaux démantelés, leur nombre avoisine 160. S'agissant des statistiques de l'année 2005, la Direction de la migration et de la surveillance des frontières a enregistré 29.808 tentatives d'immigration clandestine avortées, dont 21.894 concernent des personnes originaires de pays subsahariens.

    Le nombre de candidats à l'immigration clandestine d'origine marocaine a connu une baisse de l'ordre de 15,3 % par rapport à 2004. En même temps, le nombre de réseaux démantelés (484) connaissait une hausse de 15 %. Quant au nombre de migrants ayant réussi à atteindre les côtes espagnoles à partir des côtes marocaines, la Direction de la migration et de la surveillance des frontières a enregistré une baisse de 40 %. Au départ des côtes du sud, cett diminution est même de 50 %.

    Source - LE MATIN

     

Partager cette page