Le Maroc bon élève

Discussion dans 'Info du bled' créé par Le_Dictateur, 3 Avril 2007.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Le progrès économique que connaît le Maroc dans le cadre de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) constituent une rupture avec la tendance antérieure, a affirmé lundi le secrétaire général du Haut Commissariat au Plan (HCP) M. Mohamed Bijaad.


    Exposant le cas du Maroc devant la Conférence des ministres africains des Finances, de la Planification et du Développement économique, dont les travaux ont débuté à Addis Abeba, M. Bijaad a indiqué que le Royaume a réalisé au cours des dernières années des progrès indéniables dans un contexte de stabilité économique, marqué par la maîtrise de l'inflation et du déficit budgétaire, ainsi que par une balance des paiements excédentaire.


    Ainsi, a-t-il dit, la croissance économique réalisée entre 2000 et 2006 s'élève à près de 5 pc en moyenne, soutenue notamment par des investissements substantiels.

    Sur le registre des prix, l'inflation, appréhendée par la variation du prix implicite du PIB, a été maîtrisée aux environs de 0,3 pc par an en moyenne entre 2000 et 2004, a-t-il dit. Néanmoins, elle s'est accélérée durant les deux dernières années sous l'effet du renchérissement des cours internationaux du pétrole.

    Elle s'est située à près de 2,1 pc en 2005 et 2,8 pc en 2006. M. Bijaad a également fait état des améliorations réalisées au niveau des finances publiques, de la baisse du taux de chômage et l'accroissement de l'Indice de développement humain (IDH). Il a, en outre, fait savoir qu'en matière d'éducation de base, la généralisation de l'enseignement primaire est devenue un objectif accessible pour le Maroc, puisque le taux de scolarisation à ce niveau, pour les enfants de 6-11 ans, a atteint 93 pc en 2005-2006.


    Dans le domaine de la santé, la dernière enquête effectuée en 2003-2004 a évalué le taux de mortalité infantile à 47 pour mille contre 76 pour mille en 1992, pour un objectif visé de 25 pour mille en 2015.

    Il a souligné que, parallèlement aux avancées indéniables dans nombre de secteurs, le Maroc "est totalement conscient des insuffisances (…) qui entravent son développement, notamment en matière d'analphabétisme et de la pauvreté". En effet, malgré les progrès réalisés en matière d'alphabétisation au cours des dernières années, le taux d'analphabétisme demeure élevé, atteignant, selon la dernière étude disponible, 38,4 pc de la population âgée de 10 ans et plus en 2006, a-t-il rappelé. De même, si l'objectif de réduction de la proportion de la population pauvre vivant avec moins d'un dollar par jour a été atteint, a-t-il noté, la pauvreté affecte encore 14,2 pc de la population marocaine (2004) selon le seuil national de pauvreté relative.

    Dès lors, a-t-il dit, l'éradication de l'analphabétisme, comme la réduction de la pauvreté, demeurent des chantiers prioritaires exigeant une plus grande mobilisation de l'ensemble des acteurs du développement, à savoir l'Etat, le secteur public, les collectivités locales, le secteur privé et les organisations de la société civile. L'objectif, a-t-il souligné, est de parvenir à des rythmes de croissance plus élevés et soutenus, de poursuivre les actions volontaristes de lutte contre les déficits sociaux et de prendre des mesures favorables à l'élargissement des bases sociales, sectorielles et territoriales de la croissance économique.

    Il a, aussi, souligné la nécessite pour les pays développés d'apporter leur assistance aux pays en développement pour les aider à réaliser les OMD, rappelant que les pays africains "doivent avant tout compter sur eux-mêmes par l'utilisation efficiente des ressources disponibles".

    Pour ce qui est du Maroc, a indiqué M Bijaad, il ne ménagera aucun effort pour consolider ses relations avec les pays africains frères et apporter sa contribution à la mise en place d'un partenariat Sud-Sud efficient. Plus de 40 pays africains participent à cette conférence, organisée par la CEA sous le thème "Accélérer la croissance et le développement de l'Afrique pour réaliser les OMD: nouveaux défis et voies à suivre".

    Source - MAP
     
  2. souf_red

    souf_red Visiteur

    J'aime reçus:
    4
    Points:
    0
    Re : Le Maroc bon élève

    merci pr l'info, c vrai l'analphabétisme é la pauvreté empechent le progrès du maroc
     

Partager cette page