Le Maroc déterminé à ½uvrer pour parvenir à une solution politique consensuelle

Discussion dans 'Info du bled' créé par Le_Dictateur, 24 Mai 2006.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Benaïssa : «Le Maroc déterminé à ½uvrer pour parvenir à une solution politique consensuelle»

    Le ministre des Affaires étrangères fait le point sur l'action diplomatique au sujet de la question du Sahara

    Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Mohamed Benaïssa, a réaffirmé, mardi, que le Maroc, fort de la conduite sage et clairvoyante de S.M. le Roi Mohammed VI et de l'unanimité nationale constante autour de ses valeurs sacrées et de son intégrité territoriale, est « déterminé à ½uvrer en vue de parvenir à une solution politique consensuelle garantissant la souveraineté du Royaume et contribuant à inaugurer une nouvelle page pour l'édification du Maghreb arabe sur des bases claires et saines ».


    En réponse à une question orale à la Chambre des conseillers sur les développements de la question du Sahara et les résultats de l'action diplomatique entreprise durant les derniers mois, M. Benaïssa a relevé que la dernière visite Royale à Laâyoune, couronnée par l'annonce par le Souverain de la nouvelle composition du Conseil Royal consultatif pour les Affaires sahariennes (Corcas), est venue confirmer la volonté de S.M. le Roi, après consultation des partis politiques et des habitants des provinces du Sud, de parvenir à une approche nationale cohérente et réaliste d'une autonomie garantissant à l'ensemble des habitants du Sahara la possibilité de gérer leurs propres affaires, dans le cadre de la souveraineté et de l'intégrité territoriale du Royaume.

    A propos des résultats des actions diplomatiques entreprises par le Maroc, le ministre a indiqué que celles-ci se sont traduites par l'accroissement du nombre des Etats qui ont retiré ou gelé leur reconnaissance de la fantomatique « rasd » (14 Etats en Afrique dont le dernier en date est le Burundi, 12 en Asie et en Océanie, 12 en Amérique du Sud et les Caraïbes et 2 en Europe).

    Il a relevé, à cet égard, que la cause nationale connaît, dans la conjoncture internationale actuelle, une évolution importante et que la communauté internationale « est désormais parfaitement au fait des véritables enjeux du conflit artificiel créé autour du Sahara ».

    Cet état de fait trouve sa meilleure illustration dans le rapport du secrétaire général de l'Organisation des Nations unies du 19 avril dernier, qui a clairement appelé l'Algérie à participer aux négociations en vue de trouver une solution politique juste, durable et acceptable par les parties au conflit, a souligné le ministre, ajoutant que le rapport a également recommandé la prorogation du mandat de la Minurso pour une période de six mois.

    M. Benaïssa a de même rappelé que le rapport du secrétaire général de l'Onu a condamné les opérations de duperie désespérées menées par les séparatistes du « polisario » dans la zone tampon, soulignant que de telles man½uvres constituaient une violation de l'Accord militaire n° 1.

    Il a également rappelé que le Conseil de sécurité de l'Onu a renouvelé, dans sa dernière résolution n° 1675, son engagement à aider les parties à parvenir à une solution politique juste, durable et acceptable. Cette résolution a aussi appelé les parties et les pays de la région à poursuivre leur totale coopération avec les Nations unies pour sortir de l'impasse actuelle et réaliser des avancées vers une solution politique, a-t-il ajouté.

    Le ministre a fait observer que la dernière résolution ne fait aucune mention du plan Backer II, ce qui confirme, a-t-il précisé, la détermination de la communauté internationale à ne plus en tenir compte et à centrer les efforts sur la recherche d'une solution politique, réaliste et efficiente, a travers les négociations entre le Maroc et l'Algérie.

    La proposition du Maroc relative à une autonomie élargie dans les provinces du Sud, a ajouté le ministre, recueille l'intérêt de la majorité des pays membres du Conseil de sécurité, dont des membres permanents, un intérêt qui s'est manifesté lors de l'explication par les représentants de ces pays du vote de la dernière résolution du Conseil sur le Sahara.


    MAP
     
  2. kiki1000

    kiki1000 Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Le Maroc déterminé à ½uvrer pour parvenir à une solution politique consensuelle

    le maroc a fait de son mieux pour parvenir a une solution qui ferra pas de vainqueurs ni de vaincus maintenant c'est au front de polisario et les generaux algeriens de faire le meme pas
    si non c'est le statu quo pour toujours
     

Partager cette page