Le Maroc engagé dans le dialogue sur la question migratoire

Discussion dans 'Info du bled' créé par kochlok03, 13 Décembre 2007.

  1. kochlok03

    kochlok03 Visiteur

    J'aime reçus:
    114
    Points:
    0

    Le Maroc est "pleinement engagé" dans le dialogue initié actuellement sur la question migratoire au niveau régional et international, a affirmé, mercredi à Rabat, l'ambassadeur Youssef Amrani, directeur général des relations bilatérales au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.


    "Le Maroc considère la migration comme un facteur de développement économique et social et un vecteur de rapprochement et de compréhension mutuelle entre les cultures et les civilisations", a souligné M. Amrani à l'ouverture du séminaire de lancement de l'édition méditerranéenne du "manuel pour l'établissement de politiques de migration de main-d'œuvre efficaces". Pour le diplomate marocain, ce séminaire s'inscrit parfaitement dans le cadre des mesures arrêtées par le plan d'action adopté par la conférence ministérielle euro-africaine sur la migration et le développement, tenue à Rabat en juillet 2006, qui a permis d'apporter "des réponses concrètes efficaces et durables aux flux migratoires grâce à une approche globale et équilibrée".

    Ce séminaire "constitue une nouvelle occasion pour enrichir le dialogue international et la coopération entre les pays participants membres de l'OSCE et les pays des rives sud et nord de la Méditerranée sur la reconnaissance des avantages mutuels que représentent la migration légale, la formulation de politiques efficaces en matière de main-d'œuvre dans les pays d'origine, de transit et de destination, la réduction de la migration, et la promotion d'un traitement équitable et de l'intégration sociale des migrants grâce à l'échange de bonnes pratiques et politiques", a-t-il dit.

    Le coordonnateur des activités économiques et environnementales de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), Bernard Snoy, a mis l'accent, de son côté, sur l'intérêt particulier qu'accorde son organisation à la gestion de la question migratoire, notant que l'élaboration du manuel pour l'établissement de politiques de migration de main-d'œuvre efficaces s'inscrit dans ce cadre.

    "La question de la migration est éminemment liée à celle de la sécurité", a-t-il fait remarquer par ailleurs, soulignant l'importance de l'adoption de pratiques de "qualité" pour le traitement de cette question aussi bien dans les pays d'accueil que d'origine.

    Pour sa part, la représentante de l'Organisation internationale des migrations (OIM), Mme Michele Klein Solomon, a relevé la nécessité pour les pays d'origine, de transit et d'accueil d'adopter des politiques migratoires "claires, ouvertes et transparentes" de manière à optimiser les effets positifs de la migration, plaidant dans ce cadre pour la promotion du dialogue et de la coopération entre les pays concernés par les flux migratoires.

    Le coordonnateur résident du Programme des Nations unies pour le développement au Maroc (Pnud), Mourad Wahba, a mis l'accent, quant à lui, sur les enjeux de la migration pour le développement, la cohésion sociale et la coopération internationale, soulignant l'intérêt croissant accordé à la question migratoire par le système des Nations unies.


    Prennent part à ce séminaire de deux jours de hauts fonctionnaires des ministères des Affaires étrangères, de l'Intérieur et du Travail des pays du Sud de la Méditerranée et des Etats membres de l'OSCE ainsi que des représentants de syndicats et associations patronales, notamment des Etats méditerranéens membres de l'OSCE et les Partenaires méditerranéens pour la Coopération.

    Mis au point à l'initiative de l'OSCE, l'OIM et l'Organisation internationale du travail (OIT), le "manuel pour l'établissement de politiques de migration de main-d'œuvre efficaces" présente des modèles de politiques, des directives pratiques et des exemples de bonnes pratiques de pays de la région méditerranéenne et d'autres pays de la zone OSCE confrontés à des défis similaires en termes de gestion de la migration.

    Disponible en arabe et en anglais, le manuel constitue une valeur ajoutée par rapport aux dialogues nationaux, régionaux et internationaux sur la migration de travail en cours, selon ses initiateurs.


    lematin.ma
     

Partager cette page