Le Maroc est le pays le plus en ligne avec les valeurs européennes

Discussion dans 'Info du bled' créé par Le_Dictateur, 16 Mai 2006.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    L'ambassadeur, chef de la délégation de la Commission européenne, Bruno Dethomas, a affirmé que "le Maroc est de très loin le pays avec lequel l'Union européenne a le plus d'intimité sur la rive sud de la Méditerranée", car "c'est le pays qui a le mieux évolué vers nos valeurs communes et qui est le plus en ligne avec les valeurs européennes".

    M. Dethomas, qui a entamé sa mission dans le Royaume en septembre dernier et qui s'exprimait dans le cadre de l'émission "L'économie en questions", diffusée lundi soir par la première chaîne de télévision nationale TVM, a souligné que "le Maroc doit être le modèle de la politique de voisinage et de partenariat, laquelle politique est née de l'élargissement de l'Europe".

    "Si nos voisins se portent mal démocratiquement, s'ils sont instables politiquement et peu performants économiquement, nous le paierons d'une façon ou d'une autre", a-t-il dit, citant à cet égard les conséquences fâcheuses qui peuvent découler de ce déséquilibre, tels l'immigration clandestine et le terrorisme, "des phénomènes non maîtrisés", selon lui.


    "Notre intérêt profond, au-delà des liens traditionnels forts qu'on peut avoir avec les pays, c'est que nos voisins immédiats soient prospères et stables pour élargir cette zone de prospérité et de stabilité qu'est l'Europe", a-t-il poursuivi, relevant que "nous n'aurons de partenariat qu'avec les pays qui partagent nos valeurs de démocratie et des droits de l'Homme".

    Concernant le volet de l'immigration, M. Dethomas a rappelé la tenue, en juillet prochain à Rabat, de la conférence euro-africaine sur le thème "Migration et développement" qui aura, selon lui, à débattre de la manière de maîtriser ce phénomène et de lutter contre l'immigration illégale et le trafic d'êtres humains, soulignant d'autre part la volonté de l'Union européenne de faciliter l'octroi de visas dans le cadre de l'immigration légale.

    Sur le plan économique, le responsable européen a noté que la Commission européenne est le premier donateur du Maroc, précisant que "20 % de l'ensemble du budget communautaire consacré au sud de la Méditerranée va au Maroc" et que, depuis la signature de l'accord de libre-échange entre le Maroc et l'Union européenne, tous les produits industriels marocains entrent en Europe à droit zéro.

    MAP
     

Partager cette page