Le Maroc et l'UE adoptent une dérogation aux règles d'origine

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 5 Août 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Le Maroc et l'Union européenne ont procédé, jeudi, à l'adoption d'une décision du Conseil d'Association Maroc-UE portant sur une dérogation au protocole 4 relatif à la "définition de produits originaires et aux méthodes de coopération administrative" de l'Accord euro-méditerranéen établissant une association entre le Royaume du Maroc d'une part, et les Communautés européennes et leurs Etats membres d'autre part.

    Cette dérogation aux règles d'origine actuellement en vigueur vise à permettre aux opérateurs économiques nationaux de pouvoir utiliser des intrants d'origine turque pour la fabrication d'articles d'habillement à destination du marché européen, dans le cadre du régime préférentiel prévu par l'Accord d'association Maroc-UE.

    Interrogée à cette occasion, la mission du Royaume du Maroc auprès des Communautés européennes a indiqué que "l'obtention de cette dérogation procède de l'engagement ferme et constant du gouvernement de Sa Majesté le Roi en faveur du développement du secteur textile-habillement marocain, confronté à une conjoncture internationale difficile depuis l'expiration de la mise en oeuvre de l'accord sur les textiles et vêtements".

    De même source, on souligne par ailleurs que «cette dérogation qui contribuera de manière décisive à la préservation de la position compétitive du secteur textile-habillement marocain au sein du marché communautaire, portera sur une durée d'une année, en attendant la mise en oeuvre des règles d'origine pan-euro-méditerranéenne.

    Elle prévoit notamment l'octroi d'une quota d'un volume de 10.890 tonnes de vêtements relevant des chapitres 61 et 62 du système harmonisé de désignation et codification des marchandises».


    A signaler que pour le premier semestre de l'année, la régression en valeur des exportations d'articles d'habillement a représenté, à elle seule, 82,7% de la baisse globale des exportations marocaines.

    Aussi bien les vêtements confectionnés que les articles de bonneterie ont été concernés par cette chute des ventes à l'étranger des articles d'habillement, elle-même résultat de l'ouverture des marchés textiles depuis la fin des quotas en janvier dernier. Pour le seul mois de juin 2005, les vêtements confectionnés ont accusé une baisse de 10,1% par rapport à juin 2004.

    Les articles de bonneterie ont totalisé 3,16 milliards DH contre 3,93 milliards au premier semestre 2004, soit -19,4%. Au seul mois de juin 2005, les exportations de ces articles ont diminué de 13,2 par rapport à juin 2004.


    Source: LE MATIN.
     

Partager cette page