Le Maroc fait le pari de la génétique moléculaire

Discussion dans 'Info du bled' créé par kochlok03, 7 Octobre 2007.

  1. kochlok03

    kochlok03 Visiteur

    J'aime reçus:
    114
    Points:
    0
    · Un ambitieux programme lancé à l’Instiut Pasteur


    · Une banque de sang de cordon en cours


    Le Maroc renforce son infrastructure dans les domaines de la génétique et de l’immunologie. En effet, un nouveau bâtiment est en cours de réalisation à l’Institut Pasteur du Maroc (IPM). Il accueillera les laboratoires de génétique moléculaire humaine, de cytogénétique et cytogénétique moléculaire, de biologie moléculaire et d’immunologie, et de greffe des cellules souches hématopoïétiques. Ce bâtiment a nécessité un investissement de 4 millions de DH sur fonds de l’IPM. Toutes les maladies génétiques sont dues à une ou plusieurs anomalies sur un ou plusieurs chromosomes, qui sont transmises à la descendance. Celles-ci entraînent un défaut de fonctionnement de cellules de l’organisme. Entre 6.000 et 7.000 maladies génétiques ont été identifiées à ce jour.
    Une nouvelle maladie est d’ailleurs découverte chaque semaine. «Seuls 200 à 250 sont bien caractérisées», souligne Dr Adbelhamid Barakat, responsable du laboratoire de génétique moléculaire humaine à l’IPM.
    Au Maroc, les spécialistes notent un grand nombre de maladies dues à de nombreux facteurs, principalement les mariages consanguins. De plus, vu leur nombre et leur complexité, beaucoup de ces maladies sont difficiles à diagnostiquer. D’où la nécessité, pour des laboratoires de recherche spécialisés en génétique moléculaire, de permettre un meilleur diagnostic et une meilleure étude de ces maladies dans la population marocaine.
    Parmi les missions des nouveaux locaux: continuer et réaliser de nouveaux programmes de recherche sur les maladies génétiques au sein de la population marocaine. Il s’agit aussi d’assurer une consultation de conseil génétique, outre le diagnostic prénatal des anomalies chromosomiques et des maladies héréditaires, indique Barakat. Former des techniciens, de jeunes médecins ou scientifiques à la cytogénétique et à la génétique moléculaire est l’une des priorités du laboratoire.
    A noter que les projets en cours d’études au laboratoire de génétique moléculaire humaine concernent notamment l’étude de la surdité héréditaire au sein de la population marocaine, l’analyse moléculaire du chromosome Y, ou encore l’étude de certains déficits immunitaires. Ce nouveau local répondra aux exigences techniques et aux normes de qualité et de sécurité. Laboratoire de greffe des cellules hématopoïétiques Les nouveaux laboratoires seront dédiés aussi aux greffes des cellules-souche hématopoïétiques. «Nous avons remarqué une augmentation très importante des cancers du sang ou hémopathies malignes au Maroc», indique Dr Loubna Mazini, responsable du laboratoire des greffes hématopoïétiques.
    «Ils ont des degrés de gravité très différents et touchent aussi bien l’enfant que l’adulte. Le seul remède possible est le plus souvent la greffe de moelle osseuse ou de sang de cordon.
    Tous les malades n’ont malheureusement pas les moyens de se faire soigner à l’étranger. Le traitement est très onéreux, et souvent le patient doit être accompagné par le parent donneur de moelle osseuse ou en plus par la mère si le patient est un enfant», ajoute-t-elle.
    Ce type de traitement est en effet très coûteux, puisqu’il nécessite une infrastructure médicale et biologique très particulière et des compétences spéciales et reconnues. «Avec l’installation du nouveau bâtiment, nous pouvons effectuer toutes les analyses pré et postgreffe en collaboration avec le laboratoire des HLA. Des analyses pourront être réalisées sur les cellules sanguines du patient qui présente le cancer et par la suite sur sa moelle osseuse. Cette dernière et, après traitement, pourrait être réinjectée au même patient (autogreffe) ou le cas échéant, un donneur avec des déterminants antigéniques compatibles est recherché au sein de la famille.
    Si le donneur est présent, sa moelle osseuse est prélevée, traitée avant d’être réinjectée au patient conditionné (allogreffe), précise le Dr Mazini.
    Si le donneur compatible est introuvable, la seule piste restante est la recherche d’un donneur compatible sur des registres de moelle osseuse ou de sang de cordon internationaux. Les patients ayant les moyens d’entamer ces démarches sont dirigés vers des hôpitaux français le plus souvent. Les autres ne peuvent malheureusement suivre que des soins palliatifs. Avec le nouveau laboratoire, un projet de recherche sur la mise en place d’une banque de sang de cordon ombilical est en cours de développement. Le sang de cordon est en effet plus simple à collecter que la moelle osseuse et les cellules-souche qui y sont présentes sont plus nombreuses et immunologiquement immatures.
    Une telle banque au Maroc pourrait bénéficier aux patients ne disposant pas de donneurs compatibles intrafamiliaux et ne pouvant se rendre à l’étranger, selon Dr Mazini. Elle peut également servir aux personnes résidant à l’étranger et pour lesquels les hôpitaux étrangers ne trouvent pas de donneurs compatibles. Car, souligne Dr Mazini, l’enjeu est de taille: la greffe des cellules souches hématopoïétiques peut être appliquée aussi bien aux cancers du sang, au cancer du sein, aux déficits immunitaires voire à l’insuffisance rénale. «Ce n’est plus un luxe de se soigner avec des cellules hématopoïétiques, mais bien une nécessité actuellement», dit-elle.
    «Nous avons la chance d’avoir un laboratoire HLA par lequel passent tous les donneurs de greffe de différentes sortes», souligne pour sa part Siham Bennani, doctoresse en immunologie et chef de service du laboratoire d’immunologie-centre de biologie médicale. Tous les tests pré greffes concernant le typage HLA (histocompatibilité) en vue de rechercher un donneur compatible se font déjà depuis 10 ans au laboratoire d’immunologie à l’Institut Pasteur du Maroc. «Nous étudions la possibilité de traiter l’insuffisance rénale par les cellules hématopoïétiques également», ajoute Dr Bennani.


    Source & suite
     
  2. vanlee

    vanlee Abou Mouataz

    J'aime reçus:
    118
    Points:
    0
    enfin za3mo
    merci bob [:Z]
     
  3. blanca

    blanca Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    160
    Points:
    63
    3la slamtna
    et voila nhar 3la nhar kal9aou chi 7aja jdida pour encourager le devellopemnt scientifique pr l'interet des marocains
     
  4. Pe|i

    Pe|i Green heart ^.^

    J'aime reçus:
    501
    Points:
    113
    Merci baba kuchluk pour l'info ^^
     
  5. kochlok03

    kochlok03 Visiteur

    J'aime reçus:
    114
    Points:
    0
    De rien pour votre passage cette info a ne pas rater c'est une avancer Clé ... reste a suivre ;)
     

Partager cette page