le maroc fier de son histoir

Discussion dans 'Discussion générale' créé par casawi68, 20 Décembre 2005.

  1. casawi68

    casawi68 Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    voila en fait , suite au sujet lancé par ( nowbi je pense ) il ya quelle que semaines, jai voulu y revenir une 2eme fois afin de donner une explication correte sur ce qui s'est passé au rif . et pour dire a tout ceux qui veulent nous diviser : on est marocain et fier de l'être !!! on est tous berberes on est tous arabes car on est tous marocains !!!
    voila je vais donner un article qui retrace les crimes comises au rif que ça soit par les espagnoles ou par les francais ou bien meme par le general ofkire!! on tout cas ce sont des années de plomb il ya eu des crimes commises par les forces marocainess contre tous les marocains !! en tout cas on a tourné la page
    et nous maintenant on reve d'un maroc uni sans inégalité, for et independant
    donc voila ya un article et 2 video !!
    bonne lecture et soyez attentif au temoignage des ancien gueriers
    je taime trop !!!!!!!!!!! toi qui est mon pays LE MAROC

    "Nous sommes en 1920. Bien avant la guerre d'Indochine et la guerre d'Algérie, celle du Rif est bien la première guerre anticoloniale du XXe siècle.
    En France, elle donne lieu aux premières manifestations de solidarité avec les peuples sous domination coloniale, organisées par le Parti communiste, et dont l'Humanité en ces années 1925-1926, se fait l'écho.


    Le Rif, étroite bande côtière située du nord du Maroc méditerranéen, est, depuis 1912, sous domination espagnole, le reste du pays sous protectorat français.

    Abdelkrim El Khattabi, né en 1882, à Ajdir dans la tribu berbère des Beni-Ouariaghi, après des études à l'université d'El Karaouine à Fès, s'installe à Melila où il est successivement cadi (juge musulman), instituteur, interprète (arabe, français et espagnol) et correspondant du Télégraphe du Rif, quand il se lance en politique. Il dénonce l'oppression coloniale et se met à rêver à l'indépendance du Maroc. Abdelkrim parcourt le Rif et sensibilise les populations : " Nous devons, disait-il, sauver notre prestige et éviter l'esclavage à notre pays. " Homme de culture et d'ouverture, celui qui qualifie l'Occident de " civilisation du fer " par opposition au Maroc rural et sous-développé, est tout sauf un fanatique. Il a un projet politique : faire du Rif une république moderne, développer l'économie et l'éducation, et la faire reconnaître par la Société des nations (SDN). Il pense faire accéder le Rif à l'indépendance en bonne entente avec les Espagnols. Mais ces derniers refusent.

    La guerre devient inévitable quand les tribus berbères du Rif refusent l'autorité espagnole et demande à l'Espagne de quitter le Maroc. En 1920, les Espagnols envoient une armée de 100 000 hommes commandée par le général Sylvestre. Le 20 juillet 1921, l'armée espagnole subit un véritable désastre : 3 500 soldats tués, plus de 5 000 sont faits prisonniers, toute l'artillerie lourde espagnole et un véritable arsenal (fusils et munitions) tombent entre les mains des Rifains. Sylvestre se suicide. De victoire en victoire, Abdelkrim repousse les Espagnols sur les côtes. En 1922, il proclame la République du Rif. " Le Parti communiste français unanime félicite Abdelkrim pour ses succès ", titre l'Humanité du 11 septembre 1924.


    La France, inquiète, prend des mesures, vole au secours de l'Espagne, dépêche une troupe de 400 000 hommes commandée par le maréchal Pétain. Abdelkrim, qui a lancé son armée de 75 000 hommes contre le Maroc français, est stoppé. Le rapport des forces est inégal. Abdelkrim fait face à 32 divisions franco-espagnoles. Pétain mène une guerre totale : les villages rifains sont rasés par l'aviation et l'artillerie, l'armée française ne fait pas de prisonniers. C'est le début de la fin.

    En France, malgré la campagne, à contre-courant, menée par le PCF pour arrêter " immédiatement l'effusion de sang au Maroc ", relayée quotidiennement par l'Humanité qui, en outre, publie des lettres de soldats, puis l'appel - le premier du genre à l'époque - lancé par Henri Barbusse et signé par une centaine d'intellectuels dont André Breton, dans son édition du 2 juillet 1925, la guerre se poursuit. Abdelkrim est vaincu en 1926. La République du Rif aura vécu.

    Celui dont les méthodes de guérilla ont inspiré Mao Tsé-Toung et Hô Chi Minh, est fait prisonnier et sera déporté à l'île de la Réunion. Mais la guerre du Rif a un tel retentissement que le nom d'Abdelkrim est devenu le symbole de la décolonisation. Quand il s'évade en 1947, il s'installe au Caire où il est l'un des fondateurs du Comité de libération du Maghreb. Abdelkrim exilé - il ne retournera plus au Maroc -, le Rif est secoué par des révoltes en 1958-1959 qui seront écrasées par les toutes nouvelles Forces armées royales (FAR) commandées par le général Oufkir. La répression sera sanglante : 8 000 morts. Sur le tard, avant son décès en 1963, il dira de cette période (1920-1925), avec quelque amertume : " Je suis venu trop tôt. "

    voila les video sont longues!!!!

    http://cgi.omroep.nl/cgi-bin/streams?/nps/maroc/abdelkrimdeel1.rm

    http://cgi.omroep.nl/cgi-bin/streams?/nps/maroc/abdelkrimdeel2.rm
     
  2. topsecretmaroc

    topsecretmaroc Visiteur

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Re : le maroc fier de son histoir

    oui oui oui mais on trouvera jamais la vrai version
     
  3. casawi68

    casawi68 Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : le maroc fier de son histoir

    c'est a dire?????!!!!
     
  4. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Re : le maroc fier de son histoir

    @casawi merci pour ce magnifique sujet, j’ai adoré l'article d'intro, notre histoire c'est un patrimoine qu'on doit préserver, l'histoire ce sont des années de souffrance, trop de sacrifice mais surtout beaucoup de principe vital pour notre esprit patriotique et notre appartenance, personnellement être un musulman en 1er lieu un arabe et un marocain c’est une très grande fierté.      

    @topsecretmaroc allah 3aza wajal seul sait vraiment ce qui s'est passé, mais la version qu'on a est la plus proche de la vérité.
     
  5. casawi68

    casawi68 Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : le maroc fier de son histoir

    khay freil !!
    merci a toi si jai voulu en parler comme sa !! c pr dire a tout le monde que c pas par ce que jabite pas le rif que je me sens par concerné par les sacrifices de la resistance au rif !! au contraire pr moi le maroc c'est le nord le sud lest et louest !! voila on doit retenir comme ta dis mon frere de cette histoire lesprit partiotique de nos grand parents !!!
     
  6. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Re : le maroc fier de son histoir

    bien dit cousin!!
    C’est malheureux mais le sujet n'attire pas la foule, ils aiment parler des tabous tout genre si tu vois ce que je veux dire !! ;-)
     
  7. casawi68

    casawi68 Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : le maroc fier de son histoir

    mdrrrrrrrrrrrrr bien sur je vois ce que je veux dire khouya !!
    lolllllllllllllllll
     

Partager cette page