Le Maroc handicapé par le dumping social de la Chine

Discussion dans 'Info du bled' créé par Casawia, 28 Août 2005.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    La déferlante du textile chinois est un sujet de préoccupation mondiale. Pénalisés par cette pénétration massive de leurs marchés par des produits bon marché, les pays appellent au scandale. Pendant que les négociations, relancées sur les quotas d'importation des produits textiles, s'éternisent entre la Chine et l'Union européenne, une étude vient d'être bouclée au Maroc qui s'est penchée sur les raisons de la percée chinoise.

    Depuis un peu moins d'un an, la concurrence des produits chinois donne du fil à retordre aux entrepreneurs marocains. Qu'il s'agisse des marchés internes ou des marchés externes, les Chinois arrivent de plus en plus à damer le pion aux Marocains en raison notamment de la forte compétitivité de leurs produits. A cela une explication plutôt paradoxale mais qui n'en est pas moins pertinente. “ C'est parce que le Maroc est en avance par rapport à la Chine en termes d'application des Normes Fondamentales du Travail (NFT) que nous avons du mal faire face à la déferlante des marchandises chinoises.

    Ces normes concernent, rappelons-le, la liberté syndicale et le droit d'association, la non-discrimination en matière d'emploi et de profession, la lutte le travail forcé et la lutte contre le travail des enfants ”, souligne l'économiste Mohammed Larbi El Harrass qui vient de publier une étude intitulée Normes Fondamentales du Travail et compétitivité, cas du Maroc et de la chine.
    Selon le chercheur, le fait que la Chine n'applique pas scrupuleusement ces normes, confère à ses produits plusieurs avantages comparatifs et compétitifs au détriment de ses concurrents. “ En contrepartie, le Maroc qui applique systématiquement les quatre normes dans le secteur formel est désavantagé et souffre malheureusement de cette situation.

    La main- d'½uvre est le plus grand avantage de la Chine car, dans ce pays elle coûte beaucoup moins cher qu'ici ”.
    En dépit de l'adoption par l'Organisation International du Travail de la déclaration relative aux principes et droits fondamentaux au travail, les ouvriers chinois ne jouissent toujours pas du droit à la liberté syndicale et d'association. Le seul syndicat autorisé, la Fédération Nationale des Syndicats Chinois en l'occurrence, se fixe comme principale objectif le maintien de la stabilité sociale. “ Or, la liberté syndicale constitue le pilier du droit social et conditionne même les trois autres normes de travail ”, tient à préciser M. El Harras.

    Il est vrai que des réformes visant la mise en place d'une économie socialiste de marché et d'une législation organisant les relations de travail ont été progressivement adoptées durant les dix dernières années. ( Horaires de travail, repos, les congés, les salaires, la sécurité et l'hygiène professionnelle, l'interdiction de l'emploi des enfants ouvriers…), mais il faut dire que ces réformes restent insuffisantes et souvent sans applications réelles.

    En témoignent les rapports établis par les organisations de la société civile. Ces rapports font état d'un grand retard, si ce n'est d'une absence quasi-totale de la mise en ½uvre des Normes Fondamentales du travail. Ils donnent les exemples des accidents de travail récurrents dans les mines, du travail forcé dans certains centres pénitenciers, de la durée de travail élevé sans parler bien sûr des syndicats indépendants qui ne sont pas autorisés.


    Pour El Harras, tant que tous les pays membres de l'OMC n'appliquent pas encore les NFT, le progrès économique et la justice social dans le monde resteront un v½u pieux.

    Il faut s'attendre à des déséquilibres qui pourraient compromettre le principe même de la libéralisation des échanges commerciaux.
    “ Nous commençons à assister à un retour en arrière puisque l'Europe commence à imposer des restrictions aux importations en provenance de la Chine.

    La libéralisation des échanges internationaux n'a de sens que si elle est accompagnée du respect de NFT. Sinon il y a une concurrence déloyale. ” Poursuit le même chercheur avant de conclure “ qu'il faut qu'il y ait une volonté au niveau international pour la mise en ½uvre de ces normes. C'est une nécessité impérieuse ”.

    Le Matin
     
  2. aghanja

    aghanja Citoyen

    J'aime reçus:
    16
    Points:
    38
    Re : Le Maroc handicapé par le dumping social de la Chine

    toute une charmante politik de toute couleurs SAUF LA COULEUR TRANSPARANTE .....

    8a8owwa EL Herras 7etta 8owwa kaydir un chima de meme couleurs ,,,,, les motifs dial El Herras 8oma les normes ,,, kayde7kou 8ad nnas .... les normes 8oma les normes , 7chouma ga3 lwa7ed 2i8der 3li8om, les normes dima en faveure de developpement et respects du METIER !!!!!
    C vrai ke la chine khal9a mouchkil !!! walakaynni assi El Herras , 9bel men 8ad les normes , kifach kan l7al ? 8dernna chwiyya lla8 yerdi 3lik 3la dik la mentalite' des patrons des usines de textile .... 8ad les patrons ki pleurnichent 8ad lyoum , wach 3emmer8om fekrou f-Ttajdid f-systeme de travail ,,, l2ibda3 w-lmarkiting matalan .... B9AW 8OMA 8OMA ma3end8om 3ala9a b-l2aswa9 lma7aliyya wala Ttaghyir lli w9e3 fel 3alam...

    exporter exporter exporter la kalite' w-khelliw lkhoummij l-che3b b-des prix ROC ,,, w-nsit dik l9adiyya dial lli ma3ajbou 7al ichreb men leb7er .
    8a chche3b wella ichri lbida3a chinwiyya .... w-lkafa2at lmeghrebiyya chchabba kheddama 3end lberrani ....

    8ad les patrons daba galsin kay3aynou it7ell lmouchkil bla maygheyrou dik la mentalite' LEMSEDYA ....

    36eni assidi bach nexi rassi bel7e99 7aja mezyana w-btaman mounassib ghadi n7errem 3liyya lkeswa chinwiyya ...

    lli kayeb9a fiyya bezzaf 8iyya lyed l3amila meskina  :(

    ______________________

    source : en effet le Maroc bla bla bla ha ha ha .... wa jem3ou raskoum ... mabaghich nesme3 menkom dik EN EFFET LE MAROC ,,, 7na baghyin nsem3ou LE MAROC EN EFFET ... :-(
     

Partager cette page