Le Maroc n'a jamais proposé son aide au gouvernement français (Mme. Chekrouni)

Discussion dans 'Info du bled' créé par Casawia, 15 Novembre 2005.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    Le Maroc n'a jamais proposé son aide au gouvernement français pour résoudre la crise des banlieues, a affirmé la ministre déléguée chargée des Marocains résidant à l'étranger, Mme Nouzha Chekrouni, précisant qu'elle n' a fait que lancer un appel aux ONGs marocaines de s'impliquer davantage pour un meilleur encadrement des ressortissants marocains établis en France.


    ''Je n'ai pas déclaré que le Maroc propose son aide au gouvernement français pour résoudre la crise des banlieues. La France est un pays souverain et capable de gérer une telle situation. Mes propos ont été reformulés. J'ai uniquement lancé un appel, à travers les consulats, aux ONGs actives dans l'Hexagone pour un meilleur encadrement des émigrants'', a-t-elle souligné dans une déclaration publiée mardi par le quotidien ''Aujourd'hui le Maroc''.



    La ministre déléguée chargée des Marocains résidant à l'étranger a ajouté à cet égard, que les associations ont un rôle ''très important à jouer pour soutenir les émigrants et que cette population a besoin d'un accompagnement et d'un appui adéquat et soutenu''.




    Mme Chekrouni a démenti à ce sujet les déclarations qui lui ont été attribuées au sujet d'une proposition émanant de son département pour aider le gouvernement français indiquant qu'elle était à Paris pour ''participer aux travaux de la quatrième conférence du dialogue des pays membres du 5+5'' à laquelle ont pris part les ministres de plusieurs pays pour discuter de la problématique de la migration.



    ''Ma mission n'a duré que trois jours et je n'ai pas rencontré de RME à Paris'', a-t-elle relevé, se félicitant par ailleurs du niveau des questions débattues lors de la Conférence notamment les thèmes relatifs à la "Gestion des flux migrateurs et de compétences", "Paix et intégration des migrants" et "Co-développement". La ministre déléguée chargée des Marocains résidant à l'étranger a expliqué qu'un consensus s'est dégagé lors de ce forum sur l'importance de conjuguer les efforts pour résoudre les problèmes liés à la migration, mettant l'accent sur l'importance des recommandations adoptées par les participants au sujet de la mise en place des projets de partenariat entre les différents pays intéressés directement ou indirectement par le phénomène.

    MAP
     

Partager cette page