Le Maroc se félicite de son nouveau « statut avancé » avec l’UE

Discussion dans 'Info du bled' créé par hamza_aix, 13 Octobre 2008.

  1. hamza_aix

    hamza_aix Visiteur

    J'aime reçus:
    20
    Points:
    0
    Le Maroc se félicite du nouveau « statut avancé » offert par l’Union européenne. Le pays bénéficiera de « tous » les avantages de l’UE « sauf les institutions».


    Le ministre marocain des Affaires étrangères, Taïeb Fassi Fihri, a salué lundi le « statut avancé » que va offrir l'Union européenne à son pays, soulignant que Rabat bénéficierait désormais de « tous » les avantages de l'UE « sauf les institutions ».

    Les ministres européens des Affaires étrangères, réunis à Luxembourg, doivent accorder ce lundi au Maroc ce « statut avancé » qu'il réclame depuis des années, statut qui implique un renforcement des relations UE-Maroc dans le domaine politique et une intégration progressive du royaume dans le marché intérieur de l'UE.

    « Cet engagement européen sur le statut avancé est d'abord le témoignage d'une confiance », dans « l'effort du Maroc en terme de réformes politiques, de consolidation de l'Etat de droit, d'une meilleure justice, de réformes économiques, de cohésion sociale et de lutte contre la pauvreté », a déclaré le ministre marocain à quelques journalistes, avant la réunion avec l'UE qui doit consacrer ce statut.

    « Nous répondons dans le concret à la définition de (Romano) Prodi : tout sauf les institutions », a continué M. Fassi Fihri, en référence à un discours de 2003 de M. Prodi, alors président de la Commission européenne, qui avait alors déclaré que les pays du sud de la Méditerranée pourraient partager avec l'UE « tout sauf les institutions ». Concrètement, sur le plan politique, ce statut avancé prévoit l'organisation de sommets réguliers UE-Maroc et la mise en place d'un accord cadre pour la participation du Maroc aux opérations européennes de gestion de crise.

    Sur le plan économique, ce statut incluerait la « mise en place d'un espace économique commun » s'inspirant des règles qui régissent l'Espace économique européen (l'UE, plus Suisse, Norvège, Islande et Liechtenstein). Le Maroc pourrait participer aussi à un certain nombre d'agences européennes, comme Eurojust, Europol, l'Agence européenne de la sécurité aérienne ou l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies.

    source
     
  2. ringo

    ringo Accro

    J'aime reçus:
    196
    Points:
    63
    j'espère que cette fois sa va être du concret et que le Maroc va beneficier de cet accord, en attendnat tous les détails : genre est ce que y aura accés libre des capiataux et des gens ou c juste les investissements, niveau militaire aussi y'aura t il un accord ?
     
  3. hamza_aix

    hamza_aix Visiteur

    J'aime reçus:
    20
    Points:
    0
    ben Médi1sat k'ont communiqué l'info cet aprèm mé cété k'un flash news en attendant plus de détails et inchalah ikon khir :)
     
  4. raja_casa

    raja_casa دمعة و ابتسامة

    J'aime reçus:
    184
    Points:
    0
    et qu'ils sont c'est « tous » les avantages de l'UE « sauf les institutions » ? que qlq'un m'explique svp.
     
  5. hamza_aix

    hamza_aix Visiteur

    J'aime reçus:
    20
    Points:
    0
    Les avantages dial l'UE chno homa allaho a3lam [22h]
     
  6. ringo

    ringo Accro

    J'aime reçus:
    196
    Points:
    63
    lah yehfdek o yenwrek o lehla yhewjek [17h]

    hahouma qlq détails en attendant!

    La feuille de route du « statut avancé »

    Dans le domaine politique, ce « statut avancé » concerne notamment la mise en place de sommets UE-Maroc et la mise en place d’un accord cadre pour la participation du Maroc aux opérations de gestion de crises. En matière économique, ce statut vise à approfondir les relations commerciales à travers un accord de libre échange global et approfondi, qui couvre de nouveaux domaines (marchés publics, droits de la propriété intellectuelle, mouvements des capitaux, concurrence, développement durable, etc…).

    Le Maroc pourra participer aussi à plusieurs agences européennes comme Eurojust, Europol, l’Agence européenne de la sécurité aérienne ou l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies. Interrogé par l’AFP, Hugues Mingarelli, un responsable de la Commission européenne, a cependant regretté que le nouveau « statut avancé » ne soit pas suffisamment ambitieux sur un point : « la gestion du flux migratoire ».[36h]

    Pour sa part, M. Fassi Fihri espère que ce nouveau statut pourra déboucher sur un accord formel en 2013. L’UE pourrait après 2010 accroître son aide au Maroc, déjà premier bénéficiaire des fonds européens destinés aux pays de la politique de voisinage (654 millions d’euros pour 2007-2010). Une belle opportunité pour le Maroc.
     

Partager cette page