Le Maroc un exemple de démocratie et de l'Etat de droit dans la région

Discussion dans 'Info du bled' créé par BOLK, 23 Août 2006.

  1. BOLK

    BOLK Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    309
    Points:
    83
    Rabat, 22/08/06- Le Maroc constitue un exemple d'édification de la démocratie et de l'Etat de droit dans la région, a affirmé, mardi à Rabat, le vice-ministre italien des Affaires étrangères, M. Ugo Intini.

    Lors de ses entretiens avec le président de la Chambre des représentants, M. Abdelwahed Radi, M. Intini a souligné ""la nécessité de hisser les relations commerciales au niveau excellent des relations politiques"" entre le Maroc et l'Italie.

    Les deux parties ont également souligné leur convergence de vues sur la concrétisation d'un partenariat réel entre l'Union européenne et les pays de la rive sud, dans la perspective ""d'instaurer un groupement euroméditerranéen"" qui fructifie le patrimoine culturel commun, les liens de voisinage et les facteurs historiques et géographiques dans le but d'approfondir la coopération, ancrer la paix et réaliser la prospérité commune des peuples de la région, selon un communiqué de la Chambre des Représentants.

    M. Radi a exprimé, lors de ces entretiens, la considération particulière que porte le Maroc à l'Italie, se félicitant de la consolidation des relations de coopération et d'amitié entre les deux pays au niveau parlementaire et ce dans le cadre de l'union parlementaire internationale et de l'association parlementaire euroméditerranéene, ajoute la même source.

    Le président de la Chambre des Représentants a également salué l'Italie pour l'accueil réservé aux MRE dans ce pays.

    Par ailleurs, M. Radi a passé en revue les différents chantiers de réformes politique, économique et sociale, entrepris au Maroc ainsi que le rôle attribué au Parlement dans l'accompagnement législatif de ces réformes.

    Concernant la question de l'intégrité territoriale du Royaume, M. Radi a mis en relief les développements de ce conflit artificiel autour des provinces du sud et les initiatives entreprises par le Maroc pour y mettre fin, concrétisées par la proposition d'octroi d'une large autonomie à ces provinces dans le cadre de la souveraineté du Maroc.

    Il a, à ce titre, appelé la communauté internationale à déployer les efforts nécessaires pour aider à la réalisation de cet objectif, de manière à permettre ""l'édification du projet maghrébin et répondre aux aspirations des peuples de la région en terme de développement et d'investissement commun des potentialités naturelles et humaines"".

    Les deux parties ont également discuté de la situation au Proche-Orient, particulièrement au Liban et dans les territoires palestiniens, soulignant que l'instauration d'une paix durable dans la région nécessite le traitement des foyers de tension et des causes du conflit et garantir le droit du peuple palestinien à l'instauration d'un Etat indépendant à travers l'application des résolutions internationales et des accords de paix par Israël.


    MAP
     

Partager cette page