Le ministre de l’Industrie et du Commerce investit le net : Ahmed Réda Chami a désorm

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 10 Juillet 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    [​IMG]
    C’est sympa! Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ahmed Réda Chami, a mis depuis lundi 8 juin dernier son blog en ligne. Les internautes pourront ainsi surfer sur son blog via l’adresse : www.chami-ensemble.ma. Dès les premières lignes écrites dans la page d’accueil, il n’échappera à personne que le style est cool et léger. Et surtout compatible avec les bouleversements linguistiques actuels. Bref, notre ministre est bel et bien «in». Sur son blog, le langage SMS, MSN bat son plein. Les internautes pourront l’utiliser. On y trouve huit rubriques dont actualité, politique, économie, social, culture, leadership, NTIC, développement durable et success stories.
    Ici, il ne s’agit pas simplement d’informer les internautes mais aussi de visionner les commentaires de notre ministre sur les actualités dans divers domaines. Plusieurs raisons ont poussé Ahmed Réda Chami à créer un blog. Surtout quand il s’agit d’un ministre qui est en charge des NTIC. «Ça fait cool et sérieux d’avoir un blog pour un homme politique. En plus, comme ministre en charge des Nouvelles technologies, ça aurait fait «ringard» de ne pas en animer un…Aussi ai-je décidé de le faire. Deux risques existent cependant : un blog qui devient obsolète par manque de temps ou d’inspiration, et des prises de positions qui irritent des lecteurs de tous bords», avance le ministre dans son blog.
    Certes, ceci pourrait étonner certains, mais le ministre est persuadé que l’idée de créer un blog est tout à fait fortuite. «Les bénéfices sont autrement plus importants : d’abord et avant tout, le blog devrait permettre un contact plus direct et démultiplié avec des centaines de citoyens. Et puis un blog, c’est également un lieu d’échanges et de débats enrichissants pour tous. Enfin, le blog peut être un moyen de recueillir des idées intéressantes qui peuvent être implémentées dans un des programmes gouvernementaux dont je m’occupe », conclut Ahmed Réda Chami qui s’y engage fermement.








    Source : libe.ma
     

Partager cette page