Le moral des ménages au plus bas !

Discussion dans 'Scooooop' créé par Med Omar, 13 Février 2014.

  1. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113
    [​IMG]

    Ce n'est pas la joie ! Les ménages marocains sont pessimistes sur les perspectives d’évolution de leur niveau de vie. C’est ce qui ressort de la dernière note du HCP sur l’Indice de confiance des ménages (ICM) pour le quatrième trimestre 2013. Ce dernier aura enregistré une baisse de 4,2 points par rapport à son niveau du quatrième trimestre 2012 et de 1,2 point par rapport au troisième trimestre 2013. L'ICM s'est ainsi établi à 74,2 points, son plus bas niveau depuis le début de l’enquête, note le HCP. Toutefois, la perception des ménages sur l’évolution passée du niveau de vie a connu au quatrième trimestre de l’année dernière une amélioration aussi bien par rapport au trimestre précédent qu’au même trimestre de l’année 2012. Le solde relatif à cet indicateur a gagné 1,3 point et 8,2 points durant ces deux périodes respectives, soulignent les services d'Ahmed Lahlimi. Pour le chômage, les ménages n’entrevoient pas le bout du tunnel puisque 75,4% d’entre eux anticipent une hausse du nombre de chômeurs pour les 12 mois à venir contre 77% un trimestre auparavant et 70,3% un an auparavant. D’ailleurs, le solde de cet indicateur s’établit, selon le HCP, à -68,2 points. Il rompt du coup sa tendance baissière entamée depuis deux ans.
    Les analystes de l'institution indiquent que cet indicateur enregistre une amélioration de 1,6 point par rapport au trimestre précédent et connaît cependant une détérioration de 10,1 points par rapport à la même période de 2012. Les ménages prévoient par ailleurs une détérioration de leur situation financière. Dans son enquête, le HCP indique en effet que pour la première fois depuis le début de l’enquête, le solde relatif aux perspectives d’évolution de la situation financière des ménages atteint un niveau négatif se situant à -1,7 point, enregistrant du coup une détérioration de 4,5 points par rapport au trimestre précédent et de 12,3 points par rapport au quatrième trimestre de l’année écoulée. Si 57,8% des ménages estiment que leurs revenus couvrent leurs dépenses, 35,9% affirment s’endetter ou puiser pour cela dans leur épargne.
    Ils étaient aussi de moins en moins à épargner au quatrième trimestre puisque seuls 6,4% d’entre eux déclarent avoir pu mettre de côté une partie de leur revenu. Pis encore, les ménages sont toujours pessimistes quant à leurs capacités à épargner dans les mois à venir. Au quatrième trimestre 2013, près de huit ménages sur dix (83,3%) pensent ne pas pouvoir épargner au cours des 12 prochains mois contre 16,6% qui pensent le contraire.
    Quant à l’achat de biens durables, l’enquête indique que près de 52% des ménages marocains considèrent, au quatrième trimestre de 2013, que le moment n’est pas opportun alors que seulement 19,8% pensent le contraire. Avec -31,8 points, le solde relatif à cet indicateur enregistre une détérioration aussi bien par rapport au trimestre précédent (-2,3 points) qu’au même trimestre 2012 (-2,5 points). Pour les prix des produits alimentaires, plus de trois ménages sur quatre (77%) pensent qu'ils continueront à augmenter dans le futur contre 76,7% au troisième trimestre 2013 et 72,1% au quatrième trimestre 2012.

    source : Conjoncture : Le moral des ménages au plus bas ! - LE MATIN.ma

     

Partager cette page