Le musée d´art islamique expose la collection privée d’Yves Saint Laurent.

Discussion dans 'Art' créé par AlpaSimo, 3 Juin 2008.

  1. AlpaSimo

    AlpaSimo Visiteur

    J'aime reçus:
    112
    Points:
    0
    Yves saint Laurent fait partager sa passion marocaine


    PARIS - Yves Saint Laurent et l'homme d'affaires Pierre Bergé accueillent jusqu'au 31 août, dans les salons de leur fondation à Paris, une exceptionnelle collection de caftans et broderies, mettant en perspective l'influence dans l'œuvre du couturier de leur "passion marocaine" commune.

    Présentée dans une reconstitution du Jardin Majorelle de Marrakech, propriété d'Yves Saint Laurent et Pierre Bergé transformée en fondation culturelle, cette collection réunit 36 caftans du XVIIIe au XXe siècle, ainsi que des broderies, des ceintures d'apparat et des bijoux, chef-d'œuvre de l'artisanat populaire marocain.

    Les œuvres proviennent du musée d'art islamique du Jardin Majorelle et de collections privées dont celles des experts d'art et galeristes Nour et Boubker Temli.

    Quatre créations haute couture d'Yves Saint Laurent sont également exposées, démontrant l'influence marocaine que revendique le couturier, notamment une cape de faille brodée de fleurs de bougainvilliers.

    "Depuis quarante ans, nous habitons Marrakech. Yves Saint Laurent et moi avons une dette de vie et une dette artistique pour le Maroc, notre pays d'adoption", a confié à l'AFP Pierre Bergé.

    "C'est avec beaucoup d'émotion et de fierté que nous présentons cette exposition. Saint Laurent revendique haut et fort l'influence du Maroc sur sa création. La richesse vestimentaire de ce pays ne lui a pas échappé. Il a su s'approprier les lignes de la jellaba pour créer de somptueuses robes fluides, s'inspirer du jabador, du burnous et du tarbouch masculins pour construire des silhouettes bien à lui, transformer le burnous en une cape rose ou concevoir un caftan dans la tonalité immaculée du haïk", a ajouté M. Bergé.

    AFP
     

Partager cette page