Le père de Pascal Taïs écrit à Sarkozy et au au roi du Maroc

Discussion dans 'Faits divers' créé par @@@, 1 Janvier 2010.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Le père de Pascal Taïs, un Franco-Marocain décédé il y a plus de seize ans dans un commissariat à Arcachon, dans le sud-ouest de la France, en appelle à Nicolas Sarkozy et au roi Mohammed VI pour que "le dossier soit rouvert", dans une lettre transmise lundi à la presse.

    Dans ce courrier adressé au roi du Maroc et au président français, qui séjourne depuis le 25 décembre à Marrakech avec son épouse Carla Bruni-Sarkozy, Mohammed Taïs, un ingénieur agronome à la retraite, demande que "la vérité sur les circonstances réelles du décès de (son) fils soit connue" et que "la justice soit rendue équitablement".

    Pascal Taïs, 33 ans, avait été retrouvé mort le 7 avril 1993 au matin dans une cellule de dégrisement du commissariat d'Arcachon, dans laquelle il avait été placé à la suite d'une rixe. L'autopsie avait conclu à un décès par hémorragie consécutive à une fissure de la rate, et relevé des côtes fracturées, un poumon perforé et une plaie au crâne de l'homme, par ailleurs malade du sida.

    La cour d'appel de Bordeaux avait confirmé en juin 2003 l'ordonnance de non-lieu rendue par le juge d'instruction en juin 1996, malgré de nombreux éléments apportés par la famille Taïs, notamment des expertises médico-légales et des dénonciations anonymes à l'encontre d'un policier.


    "La Cour de Cassation a rejeté mon pourvoi aussitôt", écrit Mohammed Taïs. Le 1er juin 2006, la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a estimé que la France avait violé l'article 2 (droit à la vie) de la Convention européenne des droits de l'Homme en ce qui concerne ce décès, et regretté "l'absence d'enquête effective" sur ses circonstances.

    Lors de l'audience devant la CEDH, la représentante du gouvernement français avait affirmé que les policiers avaient recouru à la force "dans le seul but de maîtriser Pascal Taïs (...)" et que "l'hypothèse la plus probable" était une chute contre la banquette de sa cellule.




    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...00-le-pere-de-pascal-tais-ecrit-a-sarkozy.php

     

Partager cette page