Le pape critiqué pour ses propos sur la pilule du lendemain

Discussion dans 'Info du monde' créé par osiris, 30 Octobre 2007.

  1. osiris

    osiris Visiteur

    J'aime reçus:
    103
    Points:
    0
    La classe politique italienne et la corporation des pharmaciens ont vivement réagi mardi à l'appel lancé la veille par Benoît XVI aux pharmaciens, leur demandant de refuser de distribuer des médicaments tels que la pilule du lendemain.

    Devant les délégués du 25e congrès de la fédération des pharmaciens catholiques, le pape a estimé que le droit à l'objection de conscience devait être reconnu aux pharmaciens pour les médicaments contraceptifs, abortifs ou euthanasiants.

    La ministre de la Santé, Livia Turco, a estimé que le souverain pontife n'avait pas à dicter à une profession ce qu'elle devait faire.

    "Je ne pense pas que son appel aux pharmaciens pour qu'ils deviennent objecteurs de conscience concernant la pilule du lendemain devrait être pris en considération", a déclaré la ministre.

    Benoît XVI n'a pas mentionné de produits en particulier mais il a semblé faire référence à la pilule du lendemain qui permet de stopper l'ovulation si elle est prise dans un délai de 72 heures maximum après un rapport sexuel. En Italie, elle n'est disponible que sur ordonnance.


    Il a aussi fait référence au RU-486, également appelé pilule abortive, qui est seulement distribué à titre expérimental dans certains hôpitaux italiens.

    Franco Caprino, le président de la Fédération des pharmaciens Fedepharma, a rappelé que les pharmaciens étaient tenus par la loi de vendre les médicaments prescrits par un médecin.

    "Nous ne pouvons pas être des objecteurs de conscience à moins que la loi ne change", a-t-il fait observer.

    Les médias italiens ont interviewé plusieurs pharmaciens catholiques pratiquants. Certains ont expliqué qu'ils étaient obligés de mettre de côté leurs convictions personnelles pour vendre certains médicaments. D'autres ont dit qu'ils se déchargeaient sur des collègues.
     

Partager cette page