Le pape marche sur des oeufs en évoquant l'avortement

Discussion dans 'Scooooop' créé par @@@, 21 Mars 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]

    Benoît XVI a été cloué au pilori en évoquant le préservatif. Et maintenant... l'avortement...

    Après ses déclarations controversées sur le préservatif, le pape Benoît XVI a évoqué, en Angola, l'avortement, que l'Eglise condamne par tradition. Le pape a ainsi déclaré que la promotion de l'avortement constituait pour lui «un grave sujet de préoccupation».

    «Combien est amère l'ironie de ceux qui promeuvent l'avortement au rang des soins de la santé des mamans! Combien est déconcertante la thèse de ceux qui prétendent que la suppression de la vie serait une question de santé reproductive», a-t-il lancé, faisant référence au Protocole de Maputo, un document adopté par l'Union africaine en 2003 pour défendre les droits des femmes en Afrique. Son article 14 appelle les gouvernements à autoriser «l'avortement médicalisé, en cas d'agression sexuelle, de viol, d'inceste et lorsque la grossesse met en danger la santé mentale et physique de la mère ou la vie de la mère ou du foetus».


    http://www.20minutes.fr/article/313...he-sur-des-oeufs-en-evoquant-l-avortement.php
     
  2. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Le pape invite les Africains à renoncer à la sorcellerie


    Benoît XVI exhorte les catholiques angolais à renoncer à la sorcellerie et à ramener au bercail "les brebis égarées" dans les sectes évangéliques qui prolifèrent dans cette ancienne colonie portugaise d'Afrique centrale.

    Le pape bavarois, qui à 81 ans a montré des signes de fatigue dans la chaleur moite de Luanda, a célébré une messe pour des milliers de fidèles rassemblés dans une église, des milliers d'autres attendant dehors.

    Dans son homélie, il a invité son auditoire à tendre la main à ceux qui continuent de croire à la sorcellerie et aux fétiches.

    "Tant d'entre eux vivent dans la crainte des esprits, de pouvoirs pernicieux et menaçants. Dans leur aveuglement, ils arrivent même à condamner les enfants des rues et les anciens en les traitant de féticheurs", a expliqué le pape.

    L'an dernier, la police angolaise avait secouru une quarantaine d'enfants enfermés dans une maison par deux sectes religieuses après avoir été accusés par leurs propres familles de se livrer à la sorcellerie. Les gourous des sectes incriminées avaient été par la suite interpellés.

    Les croyances dans les esprits vont en Angola bien au-delà des sectes religieuses.

    Selon des défenseurs des droits de l'homme, de nombreux enfants abandonnés sont accusés de sorcellerie, notamment en brousse, parce qu'ils seraient censés posséder des pouvoirs occultes.

    La prolifération de sectes évangéliques pose un grave problème à l'Eglise catholique angolaise depuis la fin de la guerre civile en 2002.

    Leur nombre est passé de 50 en 1992, date à laquelle le régime a officiellement abandonné la doctrine marxiste, à 900 aujourd'hui, à en croire l'Institut national angolais sur la religion


    http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-38792770@7-37,0.html
     

Partager cette page