Le Polisario claque la porte

Discussion dans 'Scooooop' créé par @@@, 30 Octobre 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Le Front Polisario a annoncé qu’il se retirerait de la table des négociations si le Maroc ne libère pas les sept indépendantistes sahraouis, arrêtés le 8 octobre après un séjour dans les camps de Tindouf.
    Accusés par Rabat d’avoir “porté atteinte à la sécurité extérieure du pays”, les sept seront bientôt traduits devant le tribunal militaire de Rabat.
    “Le Polisario ne cherchait qu’un prétexte, et il l’a trouvé”, commente un observateur.




    http://www.telquel-online.com/396/lessentiel_396.shtml

     
    1 personne aime cela.
  2. Dexter

    Dexter Visiteur

    J'aime reçus:
    89
    Points:
    0
    hezzou vos F-16 et bombardez les camps de Tindouf ou haniwena
     
  3. Serviteur

    Serviteur Visiteur

    J'aime reçus:
    179
    Points:
    0
    wellah hadchi li l9itni kangoul m3a rassi ! bssalou w6al3ine fessma whouma walou!
     
  4. @@@@@@

    @@@@@@ Visiteur

    J'aime reçus:
    10
    Points:
    0
    alkalb rir kalb même si il s'appellait Polizario
     
  5. ringo

    ringo Accro

    J'aime reçus:
    196
    Points:
    63
    je pense que le Maroc a tombé ds le piège des poilizbal, car en arrêtant ces gens la (Marocains selon leurs passport) sa deviens une affaire de droits d'Hommes et de libre expressions, ds les meilleurs des cas le Maroc va négocier leur libérations par un retour aux négoces.
     
  6. oktavus

    oktavus Visiteur

    J'aime reçus:
    33
    Points:
    0
    si on bombarde le comps de tindouf , on va rentrer en guerre avec l'algerie et c'est pas dans nos interet , pour ce qui est de liberer ces gents , je pence qu'il ne faut pas le faire meme si on va y perdre beaucoup e choses
     
  7. montassir

    montassir Visiteur

    J'aime reçus:
    8
    Points:
    0
    we hadechi nit illi 3adi yew9e3.

    we lmaghrib 3adi yekhser men jihet soura diplomaciya we l2i3lamiyat dyalto.

    l amateurisme politique
     

Partager cette page