Le port de la burqa sera totalement interdit en France

Discussion dans 'Scooooop' créé par @@@, 21 Avril 2010.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]


    La décision a été arrêtée mercredi matin à l'Elysée par Nicolas Sarkozy : le gouvernement va déposer un projet de loi mi-mai, qui sera soumis à l'examen du Parlement en juillet.


    Nicolas Sarkozy a tranché. Malgré l'avis défavorable rendu par le Conseil d'État en mars, le port de la burqa fera l'objet d'une mesure d'interdiction générale sur le territoire national. Un projet de loi sera présenté par le gouvernement. La décision a été arrêtée, ce mercredi matin, lors d'une réunion à l'Elysée, réunissant autour du chef de l'Etat, le premier ministre François Fillon, les responsables de la majorité et les présidents des groupes parlementaires.




    http://www.lefigaro.fr/politique/20...ort-de-la-burqa-sera-totalement-interdit-.php
     
  2. nournat

    nournat Wld l3iyachiya

    J'aime reçus:
    344
    Points:
    83
    mission accomplie - prochaine cible : TAGUIYA
     
  3. s_shadow

    s_shadow Power Schtroumpf

    J'aime reçus:
    55
    Points:
    48
    à ma connaissance, la burqa n'est pas une obligation en Islam, donc que la France l'interdise ne me choque point.
     
  4. nournat

    nournat Wld l3iyachiya

    J'aime reçus:
    344
    Points:
    83
    w 7atta yla kant f l2islam , chghoulhoum hadak , ana ghi ka dda7akni had la guerre du ptit Sarko contre milichyat chrawet , fin mma katban lih chi charwita kay3lan didha l7arb ! pochaine cible taguiya lol
     
  5. astral

    astral Visiteur

    J'aime reçus:
    9
    Points:
    0
    rayb9aw y7aydou b piaça b piaça 7ta yt3arraw w ybaynou 3la hadak smitou 3lih
     
  6. YSF

    YSF Khasser

    J'aime reçus:
    109
    Points:
    63
    blahom hadik ydiro ma bghaw fiha
     
  7. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]


    La loi sur la burqa divise la classe politique


    Alors que de nombreux élus UMP se félicitent de la décision de Nicolas Sarkozy, certains socialistes et des associations dénoncent un passage en force du gouvernement et une «législation spectacle».

    Entre la gauche et la droite, le clivage est net au lendemain de la décision du gouvernement de déposer un projet de loi au Parlement portant sur une interdiction totale de la burqa en France.

    Ceux qui sont favorables à cette loi :

    • «Nous allons protéger», estime André Gerin. Le député communiste du Rhône, président de la mission parlementaire qui s'est penchée pendant plusieurs mois sur le sujet, s'est réjoui de la décision de Nicolas Sarkozy. «Ce qui est très important derrière cette interdiction, c'est le fait que nous allons protéger, libérer pas mal de femmes qui vivent la contrainte (...) et sanctionner de manière impitoyable les gourous intégristes qui sont derrière et qui pourrissent la vie des quartiers», a-t-il déclaré sur RTL.

    • Pour la «dignité de la femme», explique Xavier Bertrand. Une interdiction «claire, nette et lisible» du port du voile intégral était «le meilleur choix», car la protection de «la dignité de la femme» est une «question primordiale», a estimé mercredi le secrétaire général de l'UMP.

    • Un choix qui va «assainir le débat», explique Laurent Wauquiez. «Il ne fallait pas tourner autour du pot sur cette question, il fallait trancher (...) Quand la République affiche ses valeurs, ça marche toujours», a assuré le secrétaire d'Etat au Talk Orange-Le Figaro mercredi. «La burqa met en jeu deux choses fondamentales : notre conception de la place de la femme dans notre société et notre conception des valeurs de la République», a-t-il ajouté.

    • Une décision «logique», selon Jacques Myard, député UMP des Yvelines. «Il eût été paradoxal d'interdire, dans les services publics, le voile intégral au motif légitime qu'il heurte profondément la sensibilité de tous les Républicains en étant une violation de l'égalité des sexes et de la dignité de la personne, et de le tolérer dans l'espace public», a-t-il expliqué mercredi.

    Ceux qui sont opposés à cette loi :

    • Une «faute intégrale», selon Jean-Christophe Cambadélis. «Pour moi, la question de la burqa, du voile intégral, c'est une faute intégrale, c'est un défaut d'appréciation, a expliqué jeudi le député PS sur i-Télé. La France n'est pas aujourd'hui, et heureusement, menacée par une vague islamiste qui se cacherait derrière le voile, a-t-il poursuivi. «On imagine mal les policiers courir dans les rues pour retirer le voile aux femmes. Cela va faire que les femmes voilées vont rester chez elles et donc on les enferme doublement, tout ceci est mal vu et subordonné à une opération électorale».

    • Une «surenchère sécuritaire terriblement dangereuse», juge Dominique de Villepin. «On va se trouver dans des situations de provocations face auxquelles on aura du mal à répondre, a lancé l'ancien ministre de l'Intérieur devant des journalistes lors d'un déplacement à Dijon.La République ne doit pas être soumise à des calculs politiciens, à des arrière-pensées. Le gouvernement doit avoir pour seule boussole l'intérêt général. Une loi soumise au spectacle n'est jamais une bonne loi», a-t-il ajouté.

    • «Un passage en force», estime Pierre Moscovici. Ce projet, c'est une «loi de stigmatisation» qui risque d'être «inapplicable», a expliqué le député socialiste jeudi sur France Inter. «C'est une politique de gribouille, qui vise uniquement à servir certaines clientèles où à satisfaire certains instincits, ça n'est pas la bonne attitude», a-t-il ajouté, en précisant qu'il s'agissait d'une «des conséquences des élections régionales».

    • Une «législation spectacle» pour Gérard Collomb. Le sénateur-maire socialiste de Lyon a déclaré jeudi sur RTL qu'il votera contre cette loi. «Je juge cette interdiction inapplicable parce que il va falloir dire ce qu'est la burqa au juste, c'est le voile intégral ou bien c'est les voiles intermédiaires ? Déjà, cela va être difficile à apprécier»,a-t-il expliqué sur LCI.

    • «Une nouvelle loi publicitaire», d'après le FN. «Après une série d'annonces sur la sécurité qui n'ont provoqué rien d'autre que l'hilarité générale, Nicolas Sarkozy continue d'amuser la galerie en annonçant aujourd'hui une loi d'interdiction de la burqa, a réagi jeudi Marine Le Pen. Le vote de cette loi n'a qu'un objectif : continuer de mentir aux Français et de leur faire croire que Nicolas Sarkozy est volontariste».

    • «Simplisme populiste», estime SOS Racisme. Cette décision est «contraire à la Constitution et à la Convention européenne des Droits de l'Homme», estime l'association. «Lutter pour le droit des femmes, écrit encore SOS Racisme, est indissociable du combat antiraciste mais le présent projet de loi ne poursuit en aucune façon cette finalité (...). Il s'inscrit tout au contraire dans un contexte de stigmatisation dont les responsables politiques sont en tous points responsables».

    • «Tout le monde est perdant», selon HRW. L'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch s'est dite opposée mercredi à ce genre d'interdictions, qui «violent les droits de celles qui ont choisi de le porter et n'aident en rien celles qui sont obligées de le faire». Pour l'organisation, il n'y a «pas de preuve» que le port du voile intégral constitue une menace pour la sécurité publique. «Plutôt qu'aider les femmes qui sont obligées de le porter, une interdiction de cette sorte confinerait ces femmes à la maison», ajoute l'organisation.

    Les indécis

    • Une «curieuse méthode», trouve Bruno Le Roux. «Je veux connaître le contenu du texte pour savoir comment le gouvernement a tenu compte des remarques du Conseil d'Etat»a expliqué le député socialiste de Seine-Saint-Denis au siège du parti. «Quand le gouvernement fera connaître le texte, le groupe socialiste en débattra. A l'heure qu'il est, on se demande si c'est un texte de communication ou une loi de portée réelle».




    http://www.lefigaro.fr/politique/20...-sur-la-burqa-divise-la-classe-politique-.php
     
  8. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Burqa : Copé a reçu des menaces


    Jean-François Copé a été placé sous protection policière. Le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, en pointe sur l'interdiction totale du voile intégral, a reçu des menaces "explicites", indique aujourd'hui Le Parisien. Il est désormais suivi en permanence par un officier de sécurité dans ses déplacements entre l'Assemblée nationale, son domicile et sa mairie de Meaux, précise le quotidien.

    Son entourage a confirmé l'information à l'AFP dans la matinée de vendredi. "C'est plus ou moins lié à la burqa", indiquent ses proches, sans préciser quel type de menaces il avait reçues, citant seulement des menaces par "lettre ou téléphone".

    Jean-François Copé avait déposé en début d'année une proposition de loi, soutenue par 220 parlementaires de la majorité, pour interdire le porte du voile intégral sur la voie publique.



    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...FILWWW00288-burqa-cope-a-recu-des-menaces.php
     
  9. s_shadow

    s_shadow Power Schtroumpf

    J'aime reçus:
    55
    Points:
    48
    Si c'est vrai; alors il faut vraiment que ça s'arrête !! menacer les gens comme ça ne fait qu'empirer notre image !! et les médias vont sauter sur l'occasion et faire l'historique de toutes les menaces pour faire revivre l'islamophobie ...

    La France et les français ont le droit de voter les lois qu'ils veulent sur leur territoire !! et nous pareil;
     
  10. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Fadela Amara : la burqa "c'est la mort sociale des femmes"



    [dailymotion=425,350]xd1sou [/dailymotion]
     
  11. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    70% des Français pour interdire la burqa



    Plus de deux Français sur trois sont favorables à une loi interdisant le port du voile intégral en public, selon un sondage LH2-NouvelObs.com publié aujourd'hui sur le site du Nouvel Observateur, réalisé en pleine polémique sur la femme voilée verbalisée au volant et son conjoint soupçonné de polygamie.

    A la question "êtes-vous favorable à l'interdiction du port du voile intégral dans tout l'espace ?" alors que le gouvernement devrait proposer sous peu un projet de loi visant à interdire le port du voile intégral sur l’ensemble de l’espace public, 70% des personnes interrogées ont répondu oui, dont 49% "oui, tout-à-fait". 26% ont répondu "non", et 4% ne se prononcent pas.

    Le projet de loi bénéficie d’un meilleur accueil auprès des sympathisants de la droite (84%) et surtout de l’UMP (90%), relève LH2 qui écrit que "sur ce projet, la majorité est donc nettement soutenue par son électorat". La proportion de personnes favorables reste majoritaire mais diminue légèrement chez les sympathisants de gauche avec 63% de favorables, dont 61% chez les sympathisants socialistes et 67% chez ceux des Verts.


    Sondage réalisé les 23 et 24 avril par téléphone, auprès d'un échantillon de 1.009 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.





    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...3-70-des-francais-pour-interdire-la-burqa.php
     
  12. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Burqa/urgence: décision le 19 mai



    Le président (UMP) de l'Assemblée nationale Bernard Accoyer a annoncé aujourd'hui que le gouvernement présenterait son projet de loi sur l'interdiction du voile intégral le 19 mai en Conseil des ministres, à l'issue d'une rencontre avec François Fillon.

    Venu plaider auprès du Premier ministre le recours à une procédure normale devant le Parlement - et non pas à une procédure accélérée - Bernard Accoyer a assuré que le chef du gouvernement ferait connaître sa décision "le 19 mai, c'est-à-dire le jour de l'examen en Conseil des ministres".

    Le patron des députés UMP Jean-François Copé est un farouche partisan de l'urgence sur ce texte. Bernard Accoyer était accompagné du président du Sénat Gérard Larcher, qui n'a pas fait de déclaration à l'issue de la rencontre.





    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...WWW00602-bernard-thibault-recu-a-l-elysee.php
     
  13. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Voile intégral: le PS ne votera pas la loi



    Le porte-parole du PS Benoît Hamon a déclaré aujourd'hui que le Parti socialiste voterait "contre" une loi d'interdiction générale du voile intégral, estimant qu'elle serait "inapplicable". "On votera contre (...) Nous sommes contre une loi d'interdiction générale du voile intégral, parce qu'elle est inapplicable", a-t-il déclaré sur RMC et BFM-TV, tout en rappelant aussi que le PS est "contre le port du voile intégral, qu'il s'agisse du niqab ou de la burqa", parce qu'ils sont une "atteinte manifeste à l'égalité homme-femme" et "à la République".

    Le Conseil d'Etat a fait des "propositions sur lesquelles on aurait pu construire un consensus national", a-t-il regretté. De plus, "il y a des éléments" épars "dans le droit et dans la loi", des "fondements juridiques et légaux" qui existent déjà et interdisent de dissimuler son visage, a-t-il souligné. Mais "le gouvernement les met de côté et s'obstine à vouloir faire une loi d'interdiction générale du voile intégral", dans "un objectif politique" de "préparer sa réélection en 2012", a de nouveau accusé le porte-parole du PS.





    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...voile-integral-le-ps-ne-votera-pas-la-loi.php
     
  14. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Burqa: Copé accepte la condition du PS




    Le patron des députés UMP, Jean-François Copé, a accepté aujourd'hui l'unique condition que son homologue PS, Jean-Marc Ayrault, posait pour que son groupe vote la résolution UMP - précédant le projet de loi - contre le port du voile intégral le 11 mai à l'Assemblée.

    Jean*François Copé a ainsi indiqué sur France Info qu'il était prêt à retirer l'un des 18 paragraphes de la résolution qu'il a lui-même rédigée avec d'autres UMP. Ce point ou "considérant" prévoyait un "grand débat national" voire des "assises nationales sur le droit des femmes". "Cela nous paraît incongru", avait déclaré Jean-François Ayrault, y voyant une réédition du débat sur l'identité nationale.

    "Je pense que ce débat est essentiel. Mais enfin, si les socialistes ne veulent pas de ce débat et si c'est la condition pour qu'ils acceptent de voter cette résolution de la majorité UMP, je dis oui", a répondu M. Copé sur France Info, en souhaitant "un consensus autour des propositions qu'[il] fait avec [ses] amis députés".

    Cette résolution, acte symbolique fort mais sans pouvoir contraignant, est la première étape législative avant le projet de loi sur l'interdiction du port du voile intégral, qui sera débattu début juillet à l'Assemblée. "Je souhaite que l'on aille vite parce que l'on a beaucoup d'autres sujets à traiter, que l'on se mette d'accord sur un texte", a prévenu Jean-François Copé. "Chaque député devra prendre ses responsabilités devant la République et voter ou non le texte".




    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...573-burqa-cope-accepte-la-condition-du-ps.php
     

Partager cette page