Le pouvoir coupe-faim des protéines enfin élucidé

Discussion dans 'Santé & Beauté' créé par Mysa, 13 Juillet 2012.

  1. Mysa

    Mysa Accro

    J'aime reçus:
    2310
    Points:
    113
    Le pouvoir coupe-faim des protéines enfin élucidé

    Des chercheurs français sont parvenus à expliquer le mécanisme qui entraîne une sensation de satiété plusieurs heures après un repas riche en protéines. C’est le rôle crucial d'un récepteur aux opiacés qui a été mis en lumière.

    L'équipe de l'Inserm (institut national de la santé et de la recherche médicale) travaillant sur nutrition et cerveau, a réussi à décrypter les mécanismes biologiques responsables de la sensation de satiété qui survient quelques heures après un repas riche en protéines. Des éléments nutritionnels notamment contenus dans le poisson, les œufs ou encore la viande. Or, si ce pouvoir des protéines est connu et est fréquemment vanté dans le cadre de régimes amaigrissants, son fonctionnement lui restait inexpliqué, du moins jusqu'ici.

    En effet, des chercheurs travaillant sous la direction de Gilles Mithieux ont percé le mystère. Dans la revue scientifique américaine Cell, ils décrivent ainsi les réactions en chaîne provoquées par la digestion des protéines qui permettent, au final, de délivrer au cerveau un message de satiété, bien après le repas. Plus précisément, les scientifiques montrent comment les "oligopeptides" issus de la digestion des protéines passent dans la circulation sanguine puis interfèrent avec des récepteur mu-opioïdes présents au niveau de la paroi de la veine porte (qui draine le sang des viscères vers le foie). La digestion des protéines provoque alors une réaction en chaîne impliquant le système nerveux périphérique et central.

    Les récepteurs mu-opioïdes sont connus pour leur rôle dans le système nerveux du plaisir et leur effet antidouleur. Une fois stimulés, ceux-ci envoient un message par ces voies nerveuses vers le cerveau. En retour, celui-ci informe l’intestin qui déclenche la formation de glucose. Les détecteurs de glucose sont à leur tour informés et ils transmettent un message coupe-faim dans les zones du cerveau contrôlant la prise alimentaire.

    Mimer ce processus pour déclencher la satiété

    Appliquées au niveau médical, ces nouvelles connaissances pourraient s'avérer très précieuses dans le cadre de régime amaigrissant. Elles permettraient par exemple d'arriver à mimer l'effet des oligopeptides pour mimer l'effet d'un repas riche en protéines. Toutefois, ce n'est pas si simple soulignent les chercheurs, car "s'ils sont trop sollicités, ces récepteurs deviennent insensibles", explique M. Mithieux. "Il faudrait trouver le moyen de les inhiber doucement pour en garder les effets bénéfiques à long terme sur le contrôle de la prise alimentaire", résume-t-il.


    http://www.maxisciences.com/prot%e9ine/le-pouvoir-coupe-faim-des-proteines-enfin-elucide_art25615.html
     

Partager cette page