Le PSG est guéri

Discussion dans 'France' créé par simo160, 3 Novembre 2009.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    Après cinq matches sans victoire et le report du choc face à l'OM, le PSG s'est réveillé à Sochaux (1-4) en clôture de la 12e journée. De retour de blessure, Mevlut Erding a été le déclencheur de la révolte parisienne face à son ancien club. Paris se relance ainsi à la 10e place du classement.

    SOCHAUX - PSG : 1-4
    Buts : Dalmat (87e) pour Sochaux et Clément (35e), Chantôme (56e), Erding (74e), Luyindula (87e) pour le PSG

    Le PSG s'agrippe. Miné par le virus H1N1 autant que par l'affaire du report du match face à l'OM, le club parisien s'est refait une santé aux dépens de Sochaliens étrangement apathiques ce dimanche soir au Stade Bonnal. Le club de la capitale, 14e au coup d'envoi, entame sa phase de convalescence grâce à ce succès probant qui le fait remonter à la 10e place du classement, avec un match à jouer en plus. Et si le remède aux maux parisiens s'appelait Erding ? Véritable porte-bonheur quand il est sur le terrain, le Turc a cruellement manqué aux siens le temps de sa blessure à l'épaule. Et c'est contre le club qui l'a révélé en France, Sochaux, qu'Erding a décidé de refaire parler de lui. Après une entame plutôt dominée par les locaux, les partenaires de Coupet sortent peu à peu la tête de l'eau et c'est celle de Nogueira qui sauve les siens sur un coup de crâne de Traoré (30e).

    C'est le moment choisi par Erding de signer l'acte I de son retour à Bonnal. C'est d'abord lui qui s'avance pour transformer un penalty très généreusement accordé par l'arbitre au PSG après que Richert a à peine touché Luyindula, qui en rajoute beaucoup pour l'occasion. Mais le gardien doubiste connaît bien son ancien coéquipier et plonge du bon côté. Jallet a suivi et Richert s'interpose encore mais il ne peut rien sur la troisième tentative de Clément qui ouvre le score (0-1, 35e). Au passage, le portier des Lionceaux pourra regretter longtemps la passivité de ses défenseurs qui l'ont abandonné sur cette action...

    Erding change tout

    Jamais Sochaux ne va se relever de ce coup du sort. La tête encore dans le sac, les hommes de Gillot sont cueillis en début de seconde période par un raid solitaire de Chantôme qui vient doubler la mise parisienne d'une balle piquée pleine de sang-froid (0-2, 56e). Là où certains attendent la rechute du PSG, qui a encaissé 50% de ses buts lors de la dernière demi-heure, c'est l'inverse qui se produit avec un troisième but signé Erding ! Parfaitement démarqué au premier poteau, le Turc coupe habilement un centre de Jallet pour jouer un bien vilain tour à ses coéquipiers (0-3, 74e). Dalmat tente bien de sonner la révolte dans les rangs sochaliens d'une frappe à rebond qui trompe Coupet (1-3, 87e) mais, dans la foulée, Luyindula profite d'une boulette de Perquis pour venir alourdir le score (1-4, 87e).


    Cette démonstration d'efficacité offensive retrouvée permet aux partenaires de Sessegnon de renouer avec la victoire qui les fuyait depuis deux mois. Avec toujours ce match à rejouer face à l'OM, les Parisiens sont remontés à la 10e place du classement. Et ils ont surtout retrouvé Mevlut Erding, leur porte-bonheur fétiche. Pour Sochaux, qui n'avait pas encaissé de but lors de ses trois derniers matches et retombé à la 13e place, la rechute est sévère.

    LA DECLA : Mevlut Erding (attaquant du PSG)

    "Pour un retour, c'est un bon retour. Je voulais gagner, c'est malheureux pour Sochaux mais c'était important pour nous. J'ai raté un penalty mais j'ai marqué un vrai but et c'est ce que je préfère. Après tous les problèmes que l'on a eus, on voulait prendre les trois points. Durant la semaine, on s'est parlé, on s'est dit qu'il fallait prendre les choses en main. On est toujours content quand on marque même si je suis malheureux pour Sochaux. Je me sentais bien après deux mois d'absence. Cette semaine on s'est tous remobilisés. Mon retour et la victoire avec, ce n'est qu'une coïncidence."



    Eurosport
     

Partager cette page