Le Rafale de Dassault menacé d'un échec au Maroc

Discussion dans 'Info du bled' créé par Le_Dictateur, 22 Septembre 2007.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Le Rafale a du plomb dans l'aile au Maroc ou à défaut traverse une très mauvaise phase, selon nos informations. De sources concordantes, l'avion de combat de Dassault Aviation aurait perdu toute chance de succès à Rabat face à la proposition des Etats-Unis qui proposent des F-16 d'occasion prélevés sur ceux de l'US Air Force.


    "Les Américains ont fait une nouvelle offre ahurissante", expliquait-on à La Tribune ces derniers jours (La Tribune du 17 septembre). Ce qui a largement plombé l'optimisme français qui tablait encore récemment sur la signature du premier contrat à l'exportation du Rafale lors de la visite de Nicolas Sarkozy au Maroc programmée en octobre. Les derniers propos du ministre de la Défense Hervé Morin sur la difficulté de vendre le Rafale trop sophistiqué à l'export semblent préparer cet échec, l'un des plus retentissants de la France.

    Ainsi, les Etats-Unis auraient proposé 36 F-16 fabriqués par Lockheed Martin pour moins de 2 milliards de dollars quand la France a proposé au Royaume chérifien 18 Rafale pour 2,3 milliards d'euros. Ce qui démontre la volonté de l'administration George Bush, qui s'est pourtant rapproché de Nicolas Sarkozy, de tout faire pour contrer toute vente du Rafale à l'exportation, y compris dans un pays réputé proche de la France.

    Informés de l'offre américaine, les pouvoirs publics ont tenté de réagir. Ils ont réaligné leur offre sur celle des Américains en proposant 24 avions de combat pour un montant de 2 milliards d'euros. On évoquait deux hypothèses pour la nouvelle offre française : 12 Rafale et 12 Mirage 2000 au dernier standard (2000-9) ou 24 Rafale.

    Dans les milieux industriels, le scepticisme était d'ailleurs de rigueur. "Tout semble converger pour un échec du Rafale", expliquait-on ces deux derniers jours. "Nous n'avons eu aucune information officielle ni dans un sens ni dans l'autre", expliquait-on chez les industriels. Seul espoir pour ces derniers, la force de l'Elysée et de son locataire à inverser la tendance en faveur des F-16 américains. Mais la visite de Nicolas Sarkozy en Algérie en juillet dernier a laissé des traces à Rabat.


    Source - LaTribune.fr
     
  2. ha_ana

    ha_ana wa choufiya nta

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    je pense que le marc doit tirer profit de cette course fronco-americaine contre la montre afin d'avoir un bon contrat à un bon prix. En ce qui concerne la visite du raciste sarkozy qui pratique une politique tout à fait différente de celle de ses prédécesseurs, mesla7t fransa hiya lewla: concrétisée par sa visite à alger, les reponsables marocains et le roi mohamed6 à leur tête doivent lui montrer lors de sa visite qu'il n'y a pas que la france et qu'ils sont capable de pratiquer une telle politique vis-à-vis de la france.
     

Partager cette page