Le Real fait le spectacle

Discussion dans 'Espagne' créé par simo160, 9 Novembre 2010.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    Le Real Madrid a remporté avec la manière son derby contre l'Atlético (2-0). Grâce à Carvalho et Özil, les Merengue se sont rapidement mis à l'abri et conservent un point d'avance sur le FC Barcelone, qui s'est aussi imposé sans souci à Getafe (1-3).

    REAL MADRID - ATLETICO MADRID : 2-0
    Buts: Carvalho (13e), Özil (19e).

    C'est ce qui s'appelle résister à la pression. Le Real en a vu d'autres, José Mourinho aussi. Mais, après la victoire de Barcelone sur la pelouse de Getafe (1-3), les Merengue avaient l'obligation de l'emporter pour conserver la tête de la Liga. Mission accomplie pour Madrid, vainqueur logique du 74e derby face à l'Atletico (2-0) dans un Santiago-Bernabeu en fusion. Toujours invaincus en championnat après dix journées, les Madrilènes se mettent en place à chacune de leur sortie. Preuve supplémentaire après la prestation fournie dimanche soir.

    Un véritable récital

    Sans Lassana Diarra, écarté par le technicien portugais et Karim Benzema, présent sur le banc de touche, le Real Madrid a rapidement fait parler la poudre. Il faut dire qu'avec Di Maria, Özil ou Ronaldo, les solutions offensives ne manquent pas au sein de la Maison Blanche. Nullement émoussés par leur rencontre de Ligue des Champions face à Milan, les Merengue ont régalé l'assistance pendant près de quatre-vingt dix minutes. Et il en aura fallu seulement dix-neuf pour que Madrid prenne l'ascendant sur l'Atletico grâce à des réalisations de Carvalho (1-0, 13e) et Özil (2-0, 19e). Tellement logique.

    Au retour des vestiaires, même scénario avec une équipe du Real omniprésente et des Colchoneros trop souvent asphyxiés pour espérer une autre issue dimanche soir. Que ce soit par Higuain (47e), Özil (64e) ou Ronaldo (89e), les occasions n'ont pas manqué au cours d'un deuxième acte à sens unique. Seule une frappe sur le poteau de Forlan (61e) est venue perturber de façon épisodique la partition merengue. Entré en jeu en fin de match à la place d'Higuain, Karim Benzema aura eu l'occasion de briller, mais sa frappe fut captée par De Gea (90e). Leader et invaincu, le Real Madrid enchaîne les bons résultats. Et commence à impressionner.

    GETAFE - FC BARCELONE : 1-3
    Buts : Manu (70e s.p.) pour Getafe. Messi (23e), Villa (35e), Pedro (65e).

    Les journées de Liga se suivent et se ressemblent pour Barcelone. Facile vainqueur du FC Séville au Camp Nou le week-end dernier (5-0), le Barça a une nouvelle fois déroulé, cette fois en déplacement sur la pelouse de Getafe. Sans un David Villa maladroit, le club catalan aurait même dû s'imposer sur un score plus ample tant les occasions de but se sont succédées pour les partenaires de Messi.


    Après une demi-heure de jeu, les joueurs de Pep Guardiola menaient déjà 2-0 grâce à des buts de Messi (22e) et de Villa (34e). La domination de Barcelone sur Getafe était totale et tout laissait penser que l'addition serait très lourde en fin de match pour l'équipe de la banlieue madrilène. Le but de Villa était ainsi un minimum pour l'attaquant de poche, qui avait déjà manqué deux buts tout fait, d'abord sur une reprise de la tête (27e) puis seul face au gardien (29e). Péniblement, Getafe arrivait cependant à la mi-temps sans encaisser de nouveau but, malgré les accélérations de Messi (36e et 44e).

    La démonstration barcelonaise se poursuivait en seconde période, matérialisée par un troisième but inscrit par Pedro, qui profitait idéalement d'une bévue de la défense de Getafe (65e). Pourtant, à 20 minutes de la fin du match, Piqué offrait un penalty stupide à Getafe, freinant de la main le ballon dans la surface de réparation, une bêtise qui lui coutait aussi l'expulsion. Manu transformait l'offrande (69e), mais cette réduction du score était insignifiante. Ce Barcelone était trop fort, et a continué à dérouler jusqu'à la fin du match, Messi manquant par deux fois la balle du 4-1 (73è et 86e).


    Eurosport
     

Partager cette page