Le retour vers l'Éternité

Discussion dans 'toutes les poésies...' créé par titegazelle, 19 Septembre 2010.

  1. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    LE RETOUR VERS L'ÉTERNITÉ



    Depuis des myriades de siècles,
    Il y a des aurores et des crépuscules,
    Depuis le temps où il n' y avait pas de temps,
    Les astres ne cessent de tourner,
    Depuis des lustres et des lustres,
    Des gens comme toi et moi,
    Sont venus et sont repartis,
    Aucune naissance n'a apporté,
    Le moindre profit à l'univers,
    Ainsi qu'aucune mort n'a diminué,
    Ni de son immensité ni de sa splendeur,
    Chacun a eu sa part,
    De ce long cheminement qui n'a pas de fin,
    Heureux ou malheureux,
    Peu importe,
    L'essentiel c'est de se dire:
    "J'y étais, j'ai vu, j'ai vécu",
    Ton empreinte restera toujours là,
    Inscrite indélébile sur cette terre,
    ô ami,
    Foule cette terre avec précaution,
    Que chacun de tes pas soit une prière,
    Que peut être,
    Cette motte de terre que tu vas écraser,
    Était l'œil alangui d'une veuve,
    Ou le sein d'une beauté suave,
    Hier j'ai vu un potier,
    Qui était assis devant son tour,
    Il modelait des cruches et des urnes,
    Il pétrissait des cranes de rois,
    Et des mains de mendiants,
    Il tournait un vase,
    Les restes, d'un pauvre amant,
    Qui gémissait de l'indifférence d'une femme,
    L'anse au col du vase,
    était le bras qui entourait,
    Le cou de sa bien aimée.
    Que sont devenus tous ces morts?
    Où sont passées toutes ces tombes,
    Depuis la nuit des temps ?
    Une voix alors s'éleva au fond de moi,
    et dit:
    ô sunrise,
    Jusqu'à quand persisteras-tu,
    A scruter les mirages à l'horizon,
    Croyant que c'est de l'eau?
    Puisque tu ignores ce que te réserve demain,
    Efforce-toi d'être heureux aujourd'hui,
    Va t'asseoir au clair de lune,
    Et médite avec vénération,
    Peut-être que demain,
    Cette lune viendra elle même,
    A ta recherche,
    Oublies que tu devrais être récompensé hier,
    Et que tu ne l'a pas été,
    Sois heureux,
    Ne regrette rien,
    N'attends rien,
    Ce qui doit t'arriver,
    Est déjà écrit dans le Livre,
    Que feuillette le vent de l'éternité,
    Fais en sorte que ton prochain,
    N'ait pas à souffrir de ta maladresse,
    Domine-toi,
    Ne t'abandonne jamais à la colère,
    Souris au destin qui te frappe,
    Mais toi, ne frappe jamais personne,
    Respire,
    Vis,
    Et aime,
    Il n'y a que cela qui importe,
    Qu'il est vil ce cœur,
    Qui ne sait pas aimer,
    Qui ne peut s'enivrer d'amour,
    Si tu n'aimes pas,
    Comment peux-tu apprécier,
    L'aveuglante lumière du soleil,
    Ou la douce clarté de la lune,
    Ou encore la légère caresse du vent,
    ô sunrise,
    Ne sois pas une prière sans âme,
    Où se réfugient les faibles que l'enfer épouvante,
    L'homme qui connait la Grandeur Divine,
    Ne sème pas dans son cœur,
    Les graines de la terreur et de l'imploration,
    Peu lui importe les feux de l'enfer,
    Et les jardins sublimes de l'éden,
    Seul l'amour de l'UN le préoccupe,
    ô sunrise,
    Consume-toi d'amour,
    Brûle d'amour,
    Dans l'étendue infinie du royaume de la grandeur,
    Regarde les directions s'effacer,
    Les formes s'étaler,
    Les parties se désintégrer,
    Et les particules s'anéantir,
    Regarde,
    La puissance de l'unité s'étendre,
    Et la lumière de la plénitude divine,
    Et seigneuriale s'épiphaniser,
    Admire,
    La puissance se draper de l'étoffe,
    De la suprématie et de la majesté,
    "Il est UNIQUE et "n'a point d'associé"(coran),
    Écoute ce verset :
    "Toute chose est appelée à périr sauf Sa Face"(coran),
    Une fois que le voile s'est levé,
    Que le superflu s'en est allé,
    Que la haine a disparu,
    Le cœur pâturera alors,
    Dans les prairies de la connaissance,
    Et s'abreuvera aux sources de l'amour,
    Versant le nectar divin,
    Dans la coupe de la beauté,
    Il trouvera alors la paix et la sérénité,
    Loin du harcèlement des vains discours,
    Des questions inutiles,
    Et des caprices des états intérieurs,
    Si ton cœur reste pur, blanc comme neige,
    Tu entendras alors:
    "Prosterne toi et approche toi"(coran),
    Saches que le moment de la rencontre est venu,
    Que la goutte d'eau réintègre l'océan,
    "O toi âme sereine retourne vers ton Seigneur,
    apaisée et agréée"
    (coran),
    C'est le moment de l'union,
    C'est le moment de la vision,
    C'est le retour vers l'éternité.


    (SUNRIZE)


     

Partager cette page