le Roi préside les cérémonies officielles du 50e anniversaire de l'Indépendence

Discussion dans 'Info du bled' créé par Casawia, 17 Novembre 2005.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    • Le Souverain inaugure la Place 16 Novembre
    • Des anciens résistants et plusieurs personnalités étrangères décorés de Wissams Royaux
    • S.M. le Roi offre un déjeuner en l'honneur des personnalités hôtes du Souverain
    S.M. le Roi Mohammed VI, accompagné de S.A.R. le Prince Héritier Moulay Al Hassan et de S.A.R. le Prince Moulay Rachid, a présidé, mercredi en début d'après-midi à l'esplanade du Mausolée Mohammed V, une cérémonie officielle, à l'occasion du 50e anniversaire du retour d'exil de feu S.M. Mohammed V et de la Fête de l'Indépendance.


    A L'entrée de l'esplanade du mausolée, le Souverain, accompagné de S.A.R. le Prince Moulay Rachid, a accueilli les invités du Royaume venus participer à cette cérémonie.

    Il s'agit notamment du Président du gouvernement espagnol, M. José Luis Zapatero, du Premier ministre français, M. Dominique de Villepin, du Premier ministre sénégalais, M. Macky Sall, qui représente le Président Abdoulaye Wade et du président du sénat malgache, M. Rajemison Rakotomaharo, qui représente le Président Marc Ravalomanana.

    Par la suite, S.M. le Roi a passé en revue un détachement de la Garde Royale qui rendait les honneurs avant de gagner, en compagnie de Ses illustres hôtes, le balcon du mausolée à partir duquel le Souverain s'est recueilli sur l'âme du Père de la Nation.

    Après avoir regagné la Tribune Royale, S.M. le Roi, accompagné de S.A.R. le Prince Moulay Rachid, du Premier ministre, M. Driss Jettou, et des invités du Royaume, a salué les couleurs nationales au son de l'hymne national alors que retentissaient 21 coups de canon en commémoration de ce glorieux événement.

    Par la suite, une minute de recueillement a été observée pour le repos de l'âme des regrettés Souverains, feus S.M. Mohammed V et S.M. Hassan II, des défunts Princes et Princesses ainsi que des Chouhada de la libération, avant la récitation de versets du Saint Coran.


    A cette occasion, S.M. le Roi a prononcé un discours dans lequel le Souverain a affirmé que la célébration du cinquantième anniversaire du retour d'exil de feu Sa Majesté le Roi Mohammed V et de la proclamation de l'indépendance du Royaume est un «hymne aux idéaux» que le regretté Souverain incarnait, notamment celui de la liberté.

    Le Souverain a souligné que l'évocation de «ces épisodes rayonnants de l'histoire du Maroc» ne signifie pas se «livrer à un exercice d'éloge ou de glorification».

    «Il s'agit plutôt pour nous, a précisé S.M. le Roi, de tirer les enseignements et les leçons des succès et des revers enregistrés, de nous imprégner des significations profondes de l'héritage politique national, et de prendre la juste mesure des efforts et des sacrifices considérables qui ont été consentis de génération en génération».

    Pour le Souverain, la célébration de ce glorieux anniversaire offre également «l'occasion d'apprécier à leur juste valeur les acquis avant-gardistes» réalisés par le Maroc «grâce au concours de tous les Marocains, qui, chacun à partir de sa position, nous ont légué un Maroc libre et souverain».

    Aussi, S.M. le Roi a-t-il insisté sur la nécessité de «puiser dans cet élan une puissante motivation pour aborder l'avenir avec autant de volontarisme, d'assurance et d'ardeur, et pour adhérer collectivement au processus de renforcement de la démocratie et du développement».

    Cette cérémonie a été également marquée par des allocutions prononcées par MM. Zapatero, de Villepin, Macky Sall au nom du Président Abdoulaye Wade et du président du sénat malgache, M. Rajemison Rakotomaharo, au nom du Président Marc Ravalomanana. Ces allocutions ont unanimement salué la perspicacité et la sagesse de feu S.M. le Roi Mohammed V et l'abnégation dont Il a fait montre dans la lutte pour l'indépendance et l'unité du Royaume.

    A l'issue de cette cérémonie, S.M. le Roi, accompagné de S.A.R. le Prince Moulay Rachid, du Premier ministre et des invités du Royaume, s'est dirigé vers la Place 16 Novembre. A cette occasion, lecture a été donnée du texte gravé sur la plaque érigée en commémoration de l'inauguration de cette place.

    S.M. le Roi a dévoilé la plaque commémorative sur laquelle on peut lire en arabe, en français, en espagnol et en anglais : «Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux, Dis, agissez, Dieu, le Prophète et les croyants verront vos actions». Véridique est la parole de Dieu.

    Par la grâce de Dieu, avec son aide et son soutien, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu Le glorifie et L'assiste, a bien voulu en ce mercredi 13 chawal 1426 de l'hégire correspondant au 16 novembre 2005 donner à cette esplanade le nom de la Place 16 Novembre en commémoration du cinquantenaire du retour d'exil de feu S.M. Mohammed V, que Dieu L'ait en Sa Sainte Miséricorde.

    Puisse Dieu couronner de succès l'oeuvre que conduit notre Souverain dans l'intérêt et pour la grandeur de la nation, et Le combler en la personne de Son Altesse Royale, le Prince Héritier Moulay Al Hassan.

    Fasse Dieu que Sa Majesté le Roi trouve soutien et assistance auprès de Son frère Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid et l'ensemble de l'illustre Famille Royale Alaouite.

    Dieu l'Audient exauce les voeux de ceux qui L'implorent.
    Cette cérémonie s'est déroulée en présence de Leurs Altesses Royales les Princesses, Leurs Altesses les Princes et Princesses, les membres de l'illustre Famille Royale et les beaux-frères de S.M. le Roi. Ont également assisté à cette cérémonie, plusieurs personnalités étrangères, dont les épouses des Présidents français et sénégalais, respectivement Mmes Bernadette Chirac et Viviane Wade.

    Cette cérémonie s'est déroulée aussi en présence des membres du gouvernement, des présidents des Chambres des représentants et des conseillers, des ambassadeurs de plusieurs pays accrédités au Maroc ainsi que d'autres personnalités du monde de la culture, de l'art et de la politique.

    MAP
    Le Matin

    [​IMG]

    [​IMG]
     

Partager cette page