Le Roi s'enquiert du bilan des programmes de l'INDH dans la province de Figuig

Discussion dans 'Info du bled' créé par Med Omar, 14 Décembre 2009.

  1. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113
    254 projets réalisés durant la période 2005-2008 pour un coût global de plus de 90 millions de DH

    Le Roi Mohammed VI s'est enquis, lundi 14 décembre à Bouarfa, du bilan des programmes de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH) dans la province de Figuig au titre de la période 2005-2008, d'un coût global s'élevant à 90,304 millions de DH (MDH).
    Un total de 254 projets à caractère socio-économique ont été concrétisés au niveau des neuf communes rurales ciblées de la province, profitant à une population de 58 648 personnes. L'INDH y a contribué à hauteur de 55,654 MDH, soit 62% des investissements engagés, rapporte la MAP.
    Ces projets sont répartis sur le programme de lutte contre la précarité et la marginalisation (18 projets), le programme transversal (95 projets) et le programme de lutte contre la pauvreté en milieu rural (141 projets).
    Les programmes de l'INDH mis en œuvre dans la province s'articulent autour de six principaux axes. Il s'agit de la promotion des activités génératrices de revenus et d'emplois (55 projets), l'amélioration de l'accès aux services de base (142 projets), l'animation socio-culturelle et sportive (34 projets), la consolidation de la bonne gouvernance dans la gestion locale (5 projets), la construction et l'équipement de centres d'accueil (9 projets) et la mise à niveau de ces centres (9 projets).
    Le Roi a également suivi une présentation des projets de l'INDH en cours de réalisation dans la province au titre de l'année 2009.
    Ces projets, au nombre de 76, mobilisent une enveloppe budgétaire totale de 36,013 MDH, dont une contribution de l'INDH d'un montant de 19,246 MDH.
    Profitant à 17 724 personnes, les projets programmés pour l'année 2009 se répartissent sur le programme de lutte contre la précarité et la marginalisation (4 projets), le programme de lutte contre la pauvreté en milieu rural (40 projets) et le programme transversal (32 projets).
    Ces programmes ont essentiellement pour objectif de venir en appui aux femmes et aux jeunes en vue de favoriser leur accès aux prestations et équipements de base et de favoriser leur intégration socio-économique, tout en accordant la priorité aux catégories sociales en situation de précarité.
    Ils procèdent d'une approche visant à répondre aux besoins des populations ciblées et à garantir la continuité des projets en y associant les parties bénéficiaires et les acteurs locaux, en mobilisant des budgets de fonctionnement réguliers et en assurant la convergence avec les programmes sectoriels, selon une vision intégrée aux retombées bénéfiques sur la population.
    A cette occasion, le Souverain a procédé à la remise de deux ambulances aux communes de Abbou Lakhal et Bouchaouene, ainsi que d'un tracteur équipé à la coopérative agricole El Haloumia (commune rurale Bni Guil). Ces véhicules ont été acquis dans le cadre de l'Initiative nationale pour le Développement humain.




    Source : lien
     
  2. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113
    Le Roi s'enquiert du programme de mise à niveau urbaine de la ville de Figuig

    Inauguration d’une maison dans la culture réalisée pour un coût global de 8 millions de DH




    Le Roi Mohammed VI s'est enquis ce mardi à Figuig, du programme de mise à niveau urbaine de la ville, doté d'une enveloppe budgétaire globale de 104 millions de DH.
    Etalé sur la période 2010-2013, ce programme prévoit la mise en œuvre de travaux de restructuration et de réhabilitation de 14 quartiers sous-équipés (20 MDH), la restauration du Ksar Loudaghir (25 MDH) et l'aménagement du tissu urbain (55 MDH), notamment les principales artères et certaines places publiques.
    Ce programme portera également sur la réalisation d'un complexe social sur une superficie de 2 100 m2, pour un coût s'élevant à 4 millions de DH. Cette structure disposera d'espaces d'apprentissage et d'alphabétisation et d'autres dépendances dédiées à la formation et aux activités culturelles, rapporte la MAP.
    Bénéficiant à 12 600 personnes, le programme de mise à niveau urbaine de Figuig sera réalisé dans le cadre d'un partenariat entre le ministère de l'Intérieur (34 MDH), le ministère de l'Habitat, de l'Urbanisme et de l'Aménagement de l'espace (41 MDH), l'Agence pour la promotion et le Développement économique et social des préfectures et provinces de la région de l'Oriental (15 MDH), le conseil de la région de l'Oriental (7 MDH) et le conseil provincial de Figuig (7 MDH).
    Le Roi a, par la même occasion, suivi une présentation du projet de mise à niveau du centre d'Ich, qui nécessite un investissement de 19 millions de DH profitant à 250 habitants.
    Le projet concernera la construction d'un complexe social (2 MDH), la réalisation de travaux d'aménagement urbain (5,5 MDH), le relogement des habitants de Ksar Ich (11,5 MDH).
    Cette opération de relogement portera sur l'équipement d'un lotissement (96 lots de terrain) et la construction de 50 logements sociaux.
    La mise à niveau urbaine de la ville de Figuig et du centre d'Ich fait partie d'un programme global de mise à niveau des villes et centres ruraux de la province de Figuig, d'un investissement total de 445 millions de dirhams.
    Ce programme, dont la convention de mise en œuvre a été signée vendredi dernier à Bouarfa sous la présidence du Roi Mohammed VI, devra bénéficier à 130 000 habitants répartis sur les villes de Bouarfa et Figuig et les neuf centres ruraux de la province.
    Contribuent au financement de ce programme, le ministère de l'Intérieur (181 MDH), le ministère de l'Habitat, de l'Urbanisme et de l'Aménagement de l'espace (158 MDH), l'Agence pour la promotion et le développement économique et social des préfectures et provinces de l'Oriental (40 MDH), l'Office national de l'Eau potable (35 MDH), le conseil de la région de l'Oriental (16 MDH) et le conseil provincial de Figuig (15 MDH).
    Ce programme s'inscrit dans le droit fil des efforts des autorités et services compétents visant à remédier aux problématiques auxquelles fait face la province dans le domaine de l'urbanisme. Ces problématiques ont trait particulièrement à l'expansion urbaine non-structurée et non-harmonieuse, au déficit en infrastructures et en équipements de base et à la dégradation des Ksour.


    Inauguration d’une maison de la culture à Figuig



    Le Roi Mohammed VI a procédé, par ailleurs, à l'inauguration d'une Maison de la culture réalisée pour un coût global de près de huit millions de dirhams.
    Après avoir dévoilé la plaque commémorative et coupé le ruban symbolique, le Roi a effectué une tournée dans les différentes dépendances de ce nouvel établissement qui comprend notamment un espace d'exposition, une salle de conférences et de projection (160 places), une salle multimédias, une autre de lecture, un espace pour enfants et un atelier d'art plastique.
    La création de la Maison de la culture de Figuig, d'une superficie totale de 2 300 m2, est le fruit d'un partenariat entre le ministère de la Culture, la Commune urbaine de Figuig, l'Union européenne, l'Agence pour la promotion et le développement économique et social des préfectures et provinces de l'Oriental et la province de Figuig.
    Cet espace à vocation éducative et culturelle, qui a été réalisé en l'espace de 12 mois, ne manquera pas d'améliorer l'accès de la population locale aux structures d'animation culturelle et artistique comme il servira de cadre propice à l'émergence et à la promotion des talents.
    La réalisation de cette nouvelle Maison de la culture s'inscrit dans le cadre d'une approche visant la lutte contre l'exclusion et l'analphabétisme dans les milieux défavorisés par l'éducation permanente de proximité, l'animation culturelle et les activités de loisir.
    Elle s'inscrit dans le cadre d'un programme destiné à la consolidation du maillage culturel du Royaume à travers la sauvegarde du corps social face aux mutations que connaît la société et la promotion de l'accès aux activités et structures culturelles.



    Source : lien
     

Partager cette page