Le second acte du championnat à huis clos : Football féminin voilé

Discussion dans 'Maroc' créé par Info du bled, 30 Juin 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    [​IMG]
    Décidément la commission centrale qui gère le football féminin n’en finit pas de nous épater avec ses acrobaties et ses bourdes incroyables mais vraies !Lors de la réunion de la commission qui défraye la chronique et fait couler beaucoup d’encre durant les deux dernières saisons, il a été décidé de faire jouer le deuxième acte du championnat le week-end prochain entre les quatre équipes qualifiées en catimini dans le Centre Moulay Rachid. Une autre aberration des gestionnaires de ce secteur !Faire jouer les demi-finales et la finale du concours loin des stades, loin du public et loin des yeux des journalistes. On se rappelle que ce sont le Raja de Casablanca, le Club d’Aïn Harrouda, le Club municipal de Laâyoune et le champion en titre, à savoir l’équipe de Berrechid qui se sont qualifiés au second round du championnat. Ladite commission qui n’a versé aucune subvention aux clubs durant le premier half de la compétition a décidé également d’octroyer des primes selon le classement de chaque formation.
    Le Champion obtiendra la modique somme de 10 millions de centimes, le vice-champion aura six millions, le troisième en gagnera quatre et le dernier se consolera deux petits millions de centimes. C’est absurde lorsqu’on sait que la FIFA verse chaque saison 400 millions de centimes la fédé pour émanciper le secteur du football féminin. Et ce depuis l’accord signé avec Blatter en 2004. Où est donc passé cet argent ?on n’en sait absolument rien. Du côté de la commission centrale et celui de la FRMF c’est le black out sur cette affaire qui nécessite une enquête. D’ailleurs, la saison dernière la FIFA avait saisi notre fédé et réclamé des explications car les termes de l’accord sur le football féminin n’ont pas été respectés par les fédéraux. Une affaire qui risque d’envenimer les relations avec l’organisme international qui a signifié son mécontentement à ce sujet à maintes reprises sans que les responsables réagissent du temps du Général. Toujours dans le registre du bêtisier de la commission centrale, il a été décidé et comme à l’accoutumée avec précipitation et improvisation déconcertante, d’annoncer sans étude préalable ni connaissances de la réalité des clubs féminins de créer la saison prochaine, un concours avec deux divisions.
    L’instance fédérale a procédé également lors de cette fameuse réunion au tirage au sort des éliminatoires de la coupe du Trône qui débuteront les 4 et 5 juillet avec 28 clubs. 21 équipes issues des trois groupes du concours national, plus les champions des sept ligues. Les décideurs ont promis des subventions au vainqueur et au finaliste dans cette épreuve qui se jouera au lever du rideau de la finale homme. Lors du tirage au sort les statuts et les règlements ont été transgressés puisque les équipes qui ont présenté des forfaits en championnat ont été retenues pour dame coupe. On ne le répétera jamais assez : la gestion du foot féminin se fait toujours dans l’improvisation et l’incompétence et il est temps que cela change. Avec l’arrivée du nouveau président, on a émis beaucoup d’espoir de changement, mais il semble que des poches de résistance contre l’émancipation de ce secteur subsistent, encore au sein du corps fédéral.







    Source : libe.ma

     

Partager cette page