Le secrétaire général de la FDT déplore le procédé utilisé par le Premier ministre

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 30 Décembre 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Les centrales syndicales prises de court par le gouvernement. Au moment où elles s’attendaient à rencontrer Abbas El Fassi après son retour de Copenhague, celui-ci a préféré, annoncé lundi, unilatéralement, des décisions qui seraient faites pour améliorer les revenus des salariés et des fonctionnaires.
    « Cette attitude ne nous a nullement étonnés dans la mesure où l’Exécutif a agi de même en avril 2008, lorsqu’il avait annoncé certaines mesures en faveur de la classe ouvrière, notamment l’institutionnalisation du dialogue social, la constitution de commissions thématiques…», a déclaré Abderrahmane Azzouzi, secrétaire général de la FDT.
    « Nous déplorons que le Premier ministre ait failli à ses engagements antérieurs qui consistaient en des consultations préalables avec les syndicats concernés », a-t-il poursuivi.
    « Par ailleurs, le procédé utilisé par la télévision officielle pour la présentation de ladite annonce gouvernementale était plutôt imprégné d’une irrégularité flagrante. On s’est sciemment gardé de mentionner que les images diffusées faisaient partie des archives. », a précisé Abderrahmane Azzouzi.
    “L’objectif recherché : induire en erreur l’opinion publique, lui faisant croire que le gouvernement et ses partenaires sociaux venaient de se mettre d’accord avant la diffusion de l’information, alors que plusieurs questions restent en suspens”. Pour exemple, le relèvement du quota de la promotion interne des fonctionnaires (de 25% à 28 %). Ce point que nous n’avons pas accepté est inscrit à l’ordre du jour pour avril 2010.
    Autre remarque à relever dans le communiqué de la Primature, c’est qu’il n’a rien évoqué au sujet de la hausse des salaires, des indemnités, de la promotion interne et de la reprise du dialogue, entre autres, a ajouté Abderrahmane Azzouzi.
    Après cette annonce unilatérale de toute une « batterie de mesures » concernant les secteurs public et privé, le même syndicaliste a déclaré que le Bureau central de la FDT doit se réunir aujourd’hui pour décider des actions à entreprendre, et ce avant de se concerter avec les autres centrales en vue de prendre les décisions appropriées qu’exige cette situation.
    A signaler que l’annonce du gouvernement consiste en des mesures relatives aux secteurs public et privé dont la mise en place d'une indemnité mensuelle nette de 700 DH pour l'affectation dans les zones éloignées et enclavées, le relèvement du quota de la promotion interne des fonctionnaires de 22 % à 28 %, l’allègement des charges inhérentes aux dépenses de santé, la revalorisation de 20 % des montants versés par les caisses de travail en cas d'accident ou de maladie professionnelle.








    Source : libe.ma
     

Partager cette page