Le soleil et le vent Par Ahmed R. Benchemsi

Discussion dans 'Nouvelles (9issass 9assira) & Chroniques' créé par @@@, 29 Janvier 2010.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    A quoi sert la propagande officielle, quand elle est contrée chaque jour par des journaux indépendants qui ont la préférence du public ?


    Cette semaine, le célèbre blog “larbi.org” consacre un succulent billet à l’agence MAP (Maghreb arabe presse) - et plus particulièrement à l’une de ses récentes dépêches, intitulée “Human Rights Watch souligne le dynamisme de la société civile et l’indépendance de la presse au Maroc”.

    L’auteur du blog - qu’il soit salué pour cet effort - est revenu au rapport de l’ONG duquel est tirée cette phrase étonnante. En voici la version complète : “La situation des droits humains s'est globalement détériorée en 2009 au Maroc, bien que le pays ait conservé une société civile dynamique et une presse indépendante”.

    Avouez que le message originel est quelque peu tronqué… Le blogueur passe au crible les deux textes, la dépêche et le rapport qu’elle est censée synthétiser. En gros, d’un flot de critiques, la MAP ne retient, avec une malhonnêteté confondante, que des morceaux de phrases sortis de leur contexte tendant à démontrer que le Maroc est bel et bien “le plus beau pays du monde”. Faites un tour sur le blog, la démonstration est aussi accablante qu’hilarante.

    Ce n’est pas la première fois que notre agence de presse officielle est prise en flagrant délit de propagande. Essayez vous-même, en faisant une petite balade sur www.map.ma - vous verrez, c’est édifiant.

    D’après l’encyclopédie en ligne Wikipédia, “la propagande désigne un ensemble d'actions psychologiques effectuées par une organisation déterminant la perception publique des événements, des personnes ou des enjeux, de façon à endoctriner ou embrigader une population et la faire agir et penser d'une certaine manière”.

    On ne saurait mieux décrire ce que fait la MAP. Sauf que cette définition s’applique avant tout aux systèmes totalitaires (type Union soviétique), dont tous les journaux fonctionnent selon le même schéma. Rien de tel au Maroc d’aujourd’hui, dont la presse est aussi foisonnante que variée.

    Certes, tous les journaux marocains utilisent les dépêches de la MAP - mais pas de la même manière. Les titres indépendants, indéniablement les plus lus, sont loin de prendre leur contenu pour argent comptant. A quoi sert donc la propagande, quand elle est contrée chaque jour par des journaux qui ont la préférence du public ?

    C’est là où le Maroc est un pays original : chez nous, la propagande n’a pas pour but d’endoctriner, mais plus modestement d’indiquer le “sens du vent”, soufflé en général depuis le Palais royal. Une dépêche de la MAP vaut moins par son contenu que par le simple fait d’exister - ce qui véhicule en soi un message, dont une poignée d’“avertis” sauront se saisir et tirer profit.

    Ainsi, si l’agence officielle favorise honteusement le “parti de l’ami du roi” dans sa couverture de la vie politique, ce n’est pas parce que ce parti est le meilleur de tous, mais juste pour indiquer qu’il a la faveur du Pouvoir - du coup, tout le monde y accourt.

    Si la MAP a couvert les activités du “mouvement Mezouar” du RNI comme jamais elle n’avait couvert une fronde partisane auparavant, c’était aussi pour montrer que ce mouvement avait la préférence du Pouvoir - l’écrasante majorité des RNIstes qui ont fait triompher Mezouar ne s’y sont pas trompés.

    Dans plusieurs affaires de presse récentes, mais aussi dans des affaires de mœurs (homosexuels, MALI…) ou de terrorisme (réseau Belliraj), les dépêches MAP, au diapason de l’Etat, ont condamné les “coupables” bien avant la justice - qui n’a pas tardé à s’aligner, bien entendu…


    Il y a quelques années, des journalistes du Monde avaient très justement écrit que les élites marocaines constituaient “un champ de tournesols qui s’oriente par rapport au soleil”, c’est-à-dire par rapport au roi - et par extension, par rapport à l’orientation que le Palais imprime, directement ou indirectement, à la marche du pays.

    Dans ce cadre, le rôle de la MAP est d’indiquer la position du soleil et d’en sublimer les rayons, saucissonnés en autant de dépêches, afin que les opportunistes qui gravitent autour du pouvoir central puissent se positionner correctement. Quant on sait le nombre effarant d’opportunistes que compte ce pays, et l’avenir brillant qui attend la plupart d’entre eux… oui, pas de doute, la MAP remplit bien une fonction de service public. Et même excellemment.





    http://www.telquel-online.com/409/edito_409.shtml
     
  2. FoX

    FoX حديدان آل نهيان Membre du personnel

    J'aime reçus:
    164
    Points:
    63
    Re : Le soleil et le vent Par Ahmed R. Benchemsi

    hadchi men ch7al hadi o 8wa kayn men n8ar bdat la MAP
    messab koune gha kant une vraie agence de presse avec des dépêches qui ne font que relater les faits de manière objective, sans les maquiller pour une raison ou une autre
    les journaux s7ab goulou l3am zine ybeddlou 8ad les dépêches kimma bghaw o les journaux dial tfou 3la blad ka7la ybedlou8a tta 8ma kif ma galli8om rass8om
    o 7na ykoune 3andna les 3 choix
     

Partager cette page