Le tiers des émigrés préfère prendre sa retraite à l'étranger

Discussion dans 'Info du bled' créé par Casawia, 12 Juin 2005.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    La Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l'étranger a organisé, les 10 et 11 juin à Rabat, un séminaire sur le thème "Le 3e âge des Marocains résidant à l'étranger". Lors de la séance de clôture, les participants ont appelé à la défense des droits de cette frange de la société.
    Ils ont recommandé d'accorder aux MRE de troisième âge une retraite entière, une couverture sociale, et la liberté de choisir le lieu de résidence, mettant l'accent sur la nécessité d'être à l'écoute des doléances de cette catégorie sociale, en l'associant à la discussion des sujets qui l'intéresse.



    Cette catégorie de citoyens doit avoir un interlocuteur unique au Maroc qui soit doté de compétences et de moyens d'actions, ajoutent les participants, appelant à la création d'une structure au niveau régional pour les aider dans leurs démarches administratives.

    Les séminaristes ont également appelé à une conférence nationale sur la migration et ses relations avec le Maroc et à régler de manière concertée quelques questions ponctuelles de nature cruciale, notamment la défiscalisation des pensions de retraite, l'harmonisation et le raccourcissement des délais des remboursements par la CNSS.

    Figure également dans la liste des recommandations, la nécessité de permettre aux MRE du troisième âge de bénéficier de réductions et d'avantages que leur accordent les pays d'accueil, le transport par exemple.

    Organisé par la Fondation Hassan II pour les Marocains Résidant à l'étranger, ce séminaire, de deux jours, a été l'occasion de présenter les résultats d'une enquête menée par la Fondation sur les MRE. Réalisée sous forme d'un sondage d'opinion, cette enquête a révélé que 65 % des Marocains résidant à l'étranger (MRE), affichent l'intention de vouloir s'établir au Maroc, une fois qu ils auront atteint l'âge de la retraite, contre 28 % qui comptent rester dans le pays d'accueil et 7 % indécis.

    Quelque 79 % des personnes interrogées résident actuellement dans les pays d'accueil, ajoute l'étude, précisant que les 21 % restant sont installées au Maroc, mais retournent fréquemment dans leurs pays d'accueil, où ils ont, pour la plus part du temps, une proche famille (53 %).

    Une retraite idéale est liée pour la quasi unanimité des personnes interrogées au fait de vouloir "s'assurer de l'avenir de ses enfants ", une fois établis au Maroc, de "terminer le restant de sa vie dans son pays d'origine et de "bénéficier d'une protection sanitaire".

    Selon l'étude, 87 % des retraités interrogés estiment que la qualité de vie qu'ils mènent, est aujourd'hui "plutôt meilleure qu'avant ", un sentiment exprimé par la quasi-majorité (93 %) des MRE installés au Maroc.

    L'étude a révélé également que 14 % des personnes interrogées affirment que les changements liés au passage à la retraite, ont une grande incidence sur les relations de l'immigré avec son entourage immédiat, ajoutant que dans 32,7 % des cas, ces relations subissent souvent une dégradation.

    Cette première investigation, lancée en 2003 auprès de 1000 MRE, retraités ou proches de la retraite en séjour de vacances au Maroc, vise à saisir la façon dont ces personnes abordent l'étape de la retraite et les changements qui affectent leur mode de vie, identifier les alternatives et les éléments susceptibles d'influer leur décision par rapport aux choix majeurs que ces retraités sont amenés à prendre, définir les contraintes spécifiques au statut de retraité et leur incidence sur la qualité de vie des MRE retraités concernés et enfin, sonder les contours de leur vécu social notamment pour ce qui a trait aux relations avec leur entourage familial.

    Selon un communiqué de la Fondation, ce séminaire vise à faire un état des lieux des conditions de vie de ces personnes, à la lumière de l'enquête réalisée par la Fondation dans ce domaine et des témoignages recueillis et à faire le point sur leurs besoins et leurs attentes.

    Ce séminaire, qui a réunit des responsables de l'administration, des chercheurs et des représentants d'association, constitue une occasion de réflexion et d'échange d'informations et d'expériences autour de cette question. Les débats se sont articulés autour des thèmes "les retraités marocains d'Europe et la sécurité sociale ", "MRE et sécurité sociale ", " MRE et douane", " les conditions des travailleurs immigrés âgés" et "bilans des diagnostics de MSF sur le vieillissement des migrants dans les foyers des travailleurs migrants ".

    Source: MAP
     

Partager cette page