Le tourisme, grand vecteur de développement économique

Discussion dans 'Info du bled' créé par omarigno, 3 Avril 2006.

  1. omarigno

    omarigno Visiteur

    J'aime reçus:
    23
    Points:
    0
    15 millions de nuitées et un record en recettes de 41 milliards de DH

    La 6 édition des Assises du tourisme s’est tenue à Tanger sous le thème : une ambition, une vision.
    Sous le Haut patronage de SM Le Roi Mohammed VI, les assises du Tourisme rassemblent chaque année plus d’un millier d’invités nationaux et internationaux et constituent le rendez-vous incontournables pour les institutionnels, les professionnels et les opérateurs nationaux et internationaux. Depuis le Discours fondateur, prononcé par SM Le Roi le 10 janvier 2001 à Marrakech, qui a défini la stratégie de développement du secteur touristique à l’horizon 2010, les Assises du Tourisme se tiennent pour faire le point sur les réalisations et l’état d’avancement du Contrat Programme liant les secteurs public et privé marocains.


    Il est à rappeler que l’Accord cadre conclu entre la Fédération nationale du tourisme et le Gouvernement marocain le 29 février 2001, a défini les objectifs clairs qui ont été assignés aux deux parties. Il s’agit de mettre en place des structures institutionnelles, financières et humaines afin de conclure et de superviser les chantiers de cet ambitieux projet qu’est la « Vision 2010 » qui prévoit l’accueil de 10 millions de touristes, la création de 160 000 lits supplémentaires, la création de 600 000 emplois et la réalisation d’un investissement global de 90 milliards de DH.

    Depuis, du chemin a été parcouru dans le développement du tourisme au Maroc, grâce à la sollicitude royale et aux directives de SM le Roi faisant du tourisme un secteur économique prioritaire. Le Plan Azur est lancé, la libéralisation du ciel également, et tout récemment un accord de l’Open Sky, le premier du genre, est signé entre le Maroc et l’Union Européenne. De grands Tours Opérateurs s’impliquent à la fois dans l’investissement hôtelier et dans l’aérien. Résultat :

    l’année 2005 est une année record : 15 millions de nuitées et des recettes touristiques de plus de 41 Milliards de DH.

    Selon les statistiques officielles, le Maroc frôle les 6 millions d’arrivées aux frontières. Selon Abderrahim Oumani, président de la FNIH ( fédération nationale de l’industrie Hôtelière), pour le première fois dans l’histoire de l’économie marocaine, le tourisme devient le premier pourvoyeur en devises grâce à une recette record, jamais atteinte et une augmentation de 18% par rapport à 2004.

    Le pic historique, ajoute-t-il, jamais atteint, est celui réalisé avec les 15 millions de nuitées. En 1995, les nuitées touristiques étaient de 10 millions. En 2005, cinq millions de plus se sont ajoutées en l’espace de 10 ans et une importante augmentation de 16% par rapport à 2004. L’analyse par marché émetteur révèle que le premier contributeur à la progression des nuitées par rapport à 2004, est le marché français. Avec une augmentation de 19%, ce marché a généré à lui seul près d’un million de nuitées additionnelles (48% des nuitées additionnelles). A noter également les excellentes performances enregistrées au niveau d’autres marchés, particulièrement le Royaume Uni avec +52% de nuitées par rapport à 2004 ( +300 000 nuitées), suivi des marchés espagnol et belge, enregistrant chacun une augmentation de plus de 25%.

    Les engagements concernant la diversification du produit touristique marocain se concrétisent notamment avec le lancement de nouvelles stations balnéaires : Saïdia, Essaouira Mogador, El Jadida Mazagan, Larache Lixus, et bientôt Agadir Taghazout dont la concession est en cours. Le tourisme rural prend de plus en plus forme, avec le PAT (Pays d’Accueil Touristique). Le tourisme de niche se renforce avec les sports de glisse à Dakhla, la surf à Safi, la parachutisme sportif à Beni Mellal, le tourisme de croisière à Casablanca. Quant au tourisme interne, le plan Biladi, vise le développement de huit stations touristiques offrant des produits adaptés à la clientèle nationale.

    L’Open Sky et la libération du transport aérien, restent les grands chantiers qui ont vu le jour lors de l’année 2005 et vont se concrétiser beaucoup plus en 2006. On y reviendra en détail prochainement.

    Mohamed RIAL
    lopinion.ma

     

Partager cette page