Le vrai visage du colonialisme

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 19 Décembre 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Le colonialisme ne peut avoir un rôle positif, comme le prétend la majorité à l’Assemblée nationale française qui a voté contre une proposition d’abrogation de la loi sur « le rôle positif de la présence française dans les pays d’outre-mer et particulièrement en Afrique du Nord » adoptée par le parlement français le 23 février 2005.

    La vérité est tout autre. Le colonialisme en Algérie, au Maroc, en Tunisie et ailleurs fut une injustice criarde. Que la majorité parlementaire en France insiste sur de prétendues qualités et aspects positifs du colonialisme est une pure aberration.

    Quelle est donc cette logique qui voudrait assimiler l’asservissement des peuples, leur répression et la mainmise sur leurs richesses à la bonne action ?

    Le colonialisme n’a qu’un seul visage, celui de la laideur qui a pris forme dans la répression, par le fer et le feu, de la résistance des peuples face à l’occupation.

    Au Maroc, ce visage inhumain était apparu au grand jour lorsque les autorités coloniales avaient osé déporter le roi légitime et sa famille après avoir mené une campagne de répression sans précédent visant en particulier la direction du Parti de l’Istiqlal dont le chef de file, le leader de la libération Allal El Fassi, fut placé en exil.

    Le colonialisme utilisait tous les moyens en sa possession pour écraser les patriotes dans l’espoir d’étouffer toute action visant l’indépendance et le recouvrement de la liberté. Les dirigeants du Mouvement National furent ainsi jetés dans les prisons et les centres de détention sans aucun état d’âme et sans aucune considération des droits humains individuels et des droits des peuples dans leur lutte légitime pour la liberté et l’indépendance.

    Le visage machiavélique du colonialisme était apparu lorsque les autorités coloniales avaient concocté le Dahir Berbère pour briser l’unité du peuple marocain et s’assurer ainsi les conditions du maintien de la présence coloniale afin de pouvoir continuer à puiser dans les richesses du pays et à saigner à blanc les Marocains « tout juste bons pour occuper la place de l’esclave ».

    Le colonialisme avait tout tenté pour isoler feu Mohammed V de la lutte que menait le Parti de l’Istiqlal. Son échec l’avait amené à tenter le coup de force, peu soucieux comme il l’était de la légitimité et du principe de respect des choix des peuples, en déportant le roi et sa famille pour imposer un roi félon. Son acte nourri par la haine allait, en tout cas, se retourner contre lui. Le peuple marocain, fier et indomptable, s’est levé comme un seul homme dans une résistance héroïque contre le plan colonialiste qui s’était permis d’atteindre à la légitimité. Ce fut alors la révolution du roi et du peuple à compter du 20 août 1953. Une révolution qui allait être farouchement combattue par un colonisateur déchaîné, engendrant ainsi des centaines de martyrs dans les différentes villes du pays.

    La majorité parlementaire française ne peut prétendre un rôle positif du colonialisme en Afrique du Nord, lui qui a réprimé aveuglément, s’est accaparé des richesses du pays, dépossédé les agriculteurs de leurs terres pour les offrir aux colons. Elle ne peut prétendre un visage humain à un colonialisme qui a tué les Algériens par milliers dans un génocide condamnable, qui a tenté d’effacer l’identité d’un peuple et de faire de son pays une colonie française permanente.

    Après l’indépendance, le Maroc s’est tourné vers l’avenir pour asseoir des relations de coopération avec la France sur de nouvelles bases et pour tourner à jamais la page du passé monstrueux.

    La France doit se débarrasser de son idéologie colonialiste. Lorsque la majorité parlementaire française s’attache à un texte de loi faisant l’éloge du colonialisme, cela suppose que cette idéologie est toujours vivace. La maintenir porte atteinte à l’image de la France et ne la sert en aucun cas.

    Nous aspirons à ce que la lutte se poursuive à l’intérieur et à l’extérieur de la France pour l’abrogation de cette loi. Persister à vouloir donner au colonialisme un visage humain expose, en tout cas, les relations franco-maghrébines aux tempêtes.


    LOPINION

     
  2. bikkhou

    bikkhou Maghrebi

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Le vrai visage du colonialisme

    http://salut freil, merci pour les textes que t'as ecris, mais j'aimerais que tu cree un sujet critique, laisser les gens discuter avec critique, ainsi eviter les information 100% pro gouvernementale. ce que fait le Maroc, le premier ministres ,.. etc.. n'est pas toujours juste, des fois incorect.
    j'espere que tu partage mon point de vue!
    Thella
    L7ooo[img=http://img416.imageshack.us/img416/1955/1060624img24ar.th.jpg]
     

Partager cette page