L'eau est pour le Maroc "une question de culture ancestrale"

Discussion dans 'Info du bled' créé par Le_Dictateur, 25 Mai 2006.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    L'eau est pour "le Maroc une question de culture ancestrale", a affirmé le directeur de l'Agence du bassin hydraulique du Loukkous, Jamal Mahfoud, en visite actuellement au Mexique à la tête d'une délégation du secrétariat d'Etat chargé de l'Eau.

    S'exprimant lors d'une réunion avec le directeur de la coopération internationale à la Commission nationale de l'eau du Mexique (CONAGUA) José Maria de la Torre Wolf, M. Mahfoud a salué, dans ce sens, la clairvoyance de feu S.M. Hassan II et la politique initiée par le Souverain défunt en matière hydraulique, notamment la construction de barrages.

    Dans le même ordre d'idées, M. Mahfoud a mis l'accent sur la politique suivie par S.M. le Roi Mohammed VI à travers le lancement d'un vaste programme de développement socio-économique centré sur le développement humain.

    "S.M. le Roi Mohammed VI a placé au centre de tout le développement du pays, la mobilisation de l'eau, sa bonne gestion, sa préservation et sa valorisation", a-t-il dit. Après avoir souligné l'existence d'une "forte coopération" entre le Maroc et l'Espagne dans le secteur hydraulique et l'échange d'expériences entre les deux pays en la matière, M. Mahfoud a formulé le souhait du Maroc d'asseoir une coopération similaire avec le Mexique.

    Dans son intervention, M. Mahfoud, qui a donné un aperçu général sur la politique générale de l'eau au Maroc et sur l'état actuel du secteur, a également traité du potentiel hydraulique dans le Royaume, les difficultés et les problèmes entravant une bonne gestion de l'eau et les actions entreprises pour remédier à cette situation.


    Il a, en conclusion, traité des perspectives du Maroc dans le domaine hydraulique et les plans d'action mis en place à ce sujet, particulièrement les plans directeurs de gestion intégrée des ressources en eau et le plan national de l'eau.

    Pour sa part, Salaheddine Dahbi, chef de service chargé de la coopération à l'Agence du bassin hydraulique du Loukkous, a donné un aperçu sur l'Agence, ses attributions, ses actions et son rôle dans le contrôle des ressources hydriques De son côté, le directeur des aménagements hydrauliques, Mohamed Bachir Akalay, a traité de la politique de construction de barrages, initiée par feu S.M. Hassan II et suivie par S.M. le Roi Mohammed VI, pour la mobilisation des ressources hydriques au Maroc.

    Le Royaume dispose actuellement d'un "patrimoine hydraulique important", composé de 113 grands barrages qui répondent aux normes définies par le Comité international des grands barrages, dont le Maroc est membre, a-t-il dit.
    M. Akalay a rappelé aussi la construction par le Maroc d'une centaine de petits barrages et la réalisation d'un grand programme de protection contre les inondations dans les grandes villes et agglomérations.

    Rappelons que la visite de la délégation marocaine au Mexique vise l'échange technique en matière de gestion intégrée des ressources en eau et de différentes spécificités réglementaires du secteur de l'eau, notamment l'organisation de son administration, la mobilisation, la gestion et la préservation des ressources en eau.

    Outre des réunions avec plusieurs responsables du secteur de l'eau, la délégation a effectué une visite de terrain à Cutzamala, dans l'Etat de Mexico.
    Cette visite, qui s'est déroulée en présence de l'ambassadeur du Maroc au Mexique, Mahmoud Rmiki, a permis à la délégation d'apprécier le niveau de développement des techniques de traitement de l'eau potable au Mexique.

    Elle a également été l'occasion pour la préparation d'un protocole de coopération entre l'Agence du bassin hydraulique du Loukkous et la CONAGUA.
    Cet accord, qui permettra de développer les relations de coopération entre les organismes chargés de l'administration de l'eau au niveau des bassins hydrauliques, sera signé entre les deux parties.

    Outre MM. Mahfoud, Akalay et Dahbi, la délégation est composée aussi du directeur de la région hydraulique du Sahara, Mohamed Jida et du secrétaire général de l'Agence du bassin hydraulique de Tensift, Abdelmajid Naimi.

    MAP
     

Partager cette page