Les équipementiers automobiles signataires des conventions d’investissement montent en puissance

Discussion dans 'Info du bled' créé par Med Omar, 20 Mars 2014.

  1. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113
    Les équipementiers automobiles signataires des conventions d’investissement montent en puissance

    SNOP Tanger et Leoni Bouskoura ont déjà réalisé leurs investissements. Yazaki est à 70% de réalisation et Delsur attend la confirmation d’une commande entre Ford et un de ses clients. Ces projets portent sur un montant global de 360 MDH devant générer un chiffre d’affaires à l’export d’environ 1 milliard de DH et 1 060 emplois d’ici 2016. Les opérateurs impliqués bénéficient d’une subvention de 15% du montant de l’investissement sur présentation des justificatifs des dépenses.
    [​IMG]
    Les équipementiers automobiles montent en puissance. Plusieurs d’entre eux développent leur activité à un rythme soutenu en ce début d’année. A leur tête, les cinq opérateurs ayant signé des conventions d’investissement en août 2013 avec le ministère de l’Industrie, du commerce et des nouvelles technologies et le Fonds Hassan II, pour un montant global de 360 MDH. Ces projets devraient générer un chiffre d’affaires à l’export d’environ un milliard de DH et 1 060 emplois à l’horizon 2016. «Leur réalisation est à un stade avancé chez la plupart des opérateurs. Ils portent sur la création de nouvelles unités industrielles ou l’extension d’unités existantes et concernent plusieurs métiers de la chaîne de valeur du secteur automobile, dont l’injection et l’assemblage des pièces en plastique, la fabrication de composants pour véhicules utilitaires, le câblage automobile, ainsi que l’emboutissage et le découpage de pièces métalliques», expliquent les responsables de l’Association marocaine des industries et du commerce de l’automobile (Amica). Confirmant ce constat, Redouane Kharibach, DG de Yazaki Morocco, affirme que l’investissement de 50,9 MDH contenu dans la convention est réalisé à 70% et que le reliquat sera achevé dans les 4 mois à venir. Ce projet devra apporter un chiffre d’affaires à l’export de plus de 446 MDH et créer 300 emplois directs à l’horizon 2016. L’investissement concerne principalement deux projets, un pour Renault et un pour Nissan. «Le lancement de ces deux projets se déroule comme prévu, les prévisions de recrutement et de chiffre d’affaires n’ont subi aucune variation par rapport au plan initial», ajoute M. Kharibach dont la société est spécialisée dans le câblage et les composants électriques automobiles.
    D’autres extensions sont possibles
    Tajeddine Bennis, Dg de SNOP Maroc, spécialisée dans la découpe et l’emboutissage et le profilage de pièces métalliques pour l’automobile, affirme quant à lui que l’investissement de 40 MDH, objet de la convention, a été réalisé à 100%. Le contrat prévoit la réalisation d’un chiffre d’affaires à l’export de plus de 317 MDH et la création de 40 emplois directs. «SNOP Tanger s’est ainsi dotée d’équipements et de machines nécessaires pour accroître sa capacité de production et diversifier les exportations vers d’autres destinations, notamment la Turquie, la Russie, l’Inde, la Colombie, le Brésil et l’Argentine», explique M. Bennis. Cette extension de l’activité a permis la création de 50 emplois avec une main-d’œuvre qualifiée vu que les tâches requièrent une haute technicité. L’usine de SNOP compte déjà 25 robots. «Ceci étant, nous pouvons bien doubler notre capacité de production. Nous n’avons construit que la moitié de la superficie sur laquelle s’étend notre usine. Nous pouvons construire 5 autres hectares restants, mais cela dépend des commandes. A ce titre, nous sommes en train de préparer les certifications requises par Ford. Ce constructeur étant en train de chercher des fournisseurs au Maroc», ajoute-t-il.
    L’activité du câblage automobile n’est pas en reste. L’investissement de Leoni dans le site de Bouskoura, déjà réalisé, a nécessité une enveloppe financière de 61,1 MDH. «Il doit générer un chiffre d’affaires à l’export de 30 MDH et 400 emplois directs. La société Leoni compte élargir son activité industrielle pour répondre à son principal client, Peugeot», expliquent les responsables de l’Amica.

    30 milliards de DH exportés en 2013
    Pour le métier d’injection et d’assemblage des pièces en plastique, le projet d’extension contenu dans le contrat d’investissement, signé avec la société Process Industriels Delsur, est toujours en gestation. Ce dernier porte sur un budget de 103,5 MDH, et devant générer, à terme, un chiffre d’affaires à l’export de 60 MDH et 81 emplois directs. «Nous attendons une confirmation entre Ford et Yazaki Maroc qui ne va pas tarder. L’investissement en équipements et machines sera achevé dans 6 mois au maximum à partir de la confirmation de la commande de Yazaki», explique Jaouad Safiani, DG de Process Industrial Delsur. En effet, Delsur est un équipementier de deuxième étape produisant les pièces en plastique pour l’automobile, notamment les pilotes en avant (phares lumières).
    Les cinq opérateurs impliqués dans ces conventions ont droit à une subvention de 15% du montant total des investissements réalisés et ce sur présentation des justificatifs des dépenses.
    Rappelons qu’en 2013 les exportations des équipementiers ont franchi la barre des 30 milliards de dirhams avec une croissance de 23% par rapport à l’année 2012 (y compris l’activité des constructeurs).



    Naoufel Darif. La Vie écowww.lavieeco.com

     

Partager cette page