Les étrangers, à l'origine du boom de l'immobilier au Maroc

Discussion dans 'Info du bled' créé par le prince, 26 Octobre 2006.

  1. le prince

    le prince Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Les étrangers, à l'origine du boom de l'immobilier au Maroc
    20/10/2006

    L'achat par des étrangers de propriétés au Maroc a conduit à une augmentation très importante des prix de l'immobilier. Les résidents étrangers au Maroc sont attirés par le coût très bas de la vie, les vieilles pierres, les paysages naturels et un fort retour sur investissement dans l'immobilier.
    Par Mawassi Lahcen pour Magharebia à Casablanca – 20/10/06


    Ces dernières années, avoir une résidence secondaire au Maroc est devenu très à la mode chez les Européens. Une tendance qui a entraîné une hausse très importante des prix du marché de l'immobilier dans le royaume.

    Mohamed Adil Bouhaja, président de l'Association des agents fonciers à Marrakech, a expliqué à Magharebia que la demande européenne couvre tous les segments du marché, dans toutes les gammes de prix. Nuredin Al-Sharqani, directeur of Al-Oufa Property, affirme que la demande étrangère pour les maisons au Maroc a prmis aux habitants locaux de prendre conscience de la valeur foncière de leur pays. Il a ajouté que les prix actuels ne sont pas exagérés et les Marocains avaient jusqu'à présent sous-estimé leur pays.

    "Notre marché de l'immobilier a pris sa place dans le marché international et la comparaison que font les investisseurs n'est pas seulement entre les villes et les régions du Maroc, mais aussi avec les marchés des pays concurrents", affirme Al-Sharqani, ajoutant: "Je crois que nous n'en sommes qu'au début du processus et que les prix vont continuer de monter – au moins jusqu'à ce que nous ayons atteint le niveau des prix dans le sud de l'Espagne, qui a connu le même type de développement."

    Al-Sharqani précise: "Lors des salons … destinés à familiariser les Marocains vivant en France avec le marché de l'immobilier au Maroc, nous avons, en tant que professionnels, été surpris de constater que le nombre d'étrangers était supérieur au nombre de visiteurs marocains, ce qui prouve bien qu'il s'agit-là d'une tendance."

    Trois catégories d'étrangers achètent un bien immobilier au Maroc.

    La première est celle des gens qui travaillent dans le pays. Bien que la plupart louent, certains investissent dans des appartements ou des villas, dans la mesure où ils pourront pratiquement toujours les revendre plus cher lorsqu'ils quitteront le Maroc.

    La deuxième est celle des étrangers qui connaissent le Maroc par le biais du tourisme ou du travail et y ont acheté une maison de vacances. Nombre d'entre eux louent leur maison lorsqu'ils sont à l'étranger.

    La troisième catégorie, enfin, est celle des retraités.

    Mustapha Al-Zein, secrétaire général de la Frankfurt Society of Notaries, retrace l'origine de l'investissement foncier étranger au Maroc à la fin des années 1980.

    Comme il l'explique à Magharebia, "tout a commencé à Marrakech. L'ancien souverain Hassan II y passait en effet la plus grande partie de son temps pour des raisons de santé. Le roi recevait des hôtes du monde entier, qui ont donné son importance à Marrakech – considérée comme la seule oasis au nord des montagnes de l'Atlas. La croissance du tourisme à Marrakech a suscité l'intérêt étranger et de nombreuses personnalités de la scène internationale ont acheté des propriétés de luxe à Marrakech et dans ses environs."

    Un changement significatif est apparu ces dernières années, affirme Al-Zein, car l'intérêt des Européens pour l'immobilier à Marrakech n'est plus le seul fait d'une élite.


    Il explique: "Un nombre toujours plus grand de retraités européens et de personnes à la recherche d'un endroit sain pour passer leurs vieux jours achètent des maisons à Marrakech. Le terrain y est bon marché comparé à leurs pays d'origine. De même, ils bénéficient d'infrastructures modernes en termes de télécommunications, de transport, et de magasins, en plus des paysages naturels captivants et de l'intérêt très varié que représentent notre culture et notre société."

    La géographie de Marrakech joue en sa faveur. La ville est à une heure de l'océan vers l'ouest, proche des sommets enneigés de l'Atlas vers le sud, et des dunes de sable du désert du sud-ouest.

    Les facteurs économiques constituent un autre grand attrait.

    Les compagnies aériennes à bas prix ont rendu l'Europe très facilement accessible.

    Un appartement acheté il y a deux ans pour 300 000 dirhams se vend maintenant 800 000. Les mesures d'incitation fiscale destinées aux retraités européens constituent encore un attrait supplémentaire, qui les exempte de payer 80 pour cent de l'impôt sur le revenu.


    De nombreux étrangers viennent à Marrakech pour ses riyadates. Ces habitations traditionnelles marocaines disposent d'un petit jardin avec une cour centrale et une fontaine, entouré de plusieurs pièces aux murs décorés, avec des coupoles, des arches et des portes sculptées à la main. Ces habitations étaient traditionnellement les résidences des élites.

    Les investisseurs étrangers ont commencé à manifester un grand intérêt pour les riyadates pendant les années 1990 -- provoquant une hausse vertigineuse des prix. Nombre d'entre eux ont transformé ces riyadates en établissements touristiques de luxe.

    Le nombre de riyadates anciennes disponibles sur le marché de Marrakech commençant à diminuer, les investisseurs commencèrent à en construire de nouvelles à l'extérieur de l'enceinte de la ville. D'autres se mirent à acheter des dawiriyyat, des maisons modestes à l'intérieur de la ville, et les transformèrent en riyadates en utilisant des matériaux modernes.

    Cet engoûment pour l'investissement dans les riyadates s'est étendu à d'autres villes anciennes du Maroc, comme Suweira, Sale et Fez.

    Jane Bayley, directrice de Naturally Morocco, une société d'écotourisme basée au Pays de Galle, a acheté une riyadh à Taroudant il y a onze ans, afin de pouvoir amener des étudiants au Maroc pour qu'ils découvrent le pays dans un cadre authentique.

    "Pour moi, l'attrait, c'est d'avoir un large espace extérieur, un patio, une terrasse sur le toit, tout en bénéficiant de la lumière et de l'intimité à la fois", a-t-elle déclaré à Magharebia.

    Bien que Mme Bayley concède qu'acheter une maison au Maroc constitue un bon investissement, elle affirme avec enthousiasme: "La plupart des étrangers que je connais qui achètent une maison au Maroc ne le font pas pour l'investissement. Leur coeur est au Maroc. Au total, je pense que cela est également avantageux pour les Marocains, parce que cela a créé des emplois."

    Résultat du boom de l'immobilier au Maroc créé par la demande étrangère, de plus en plus de sociétés de courtage immobilier et de sociétés immobilières se sont intéressées à ce pays.

    Les sociétés françaises furent les premières à s'y intéresser dans les années 1990. Cette année a vu l'arrivée de sociétés espagnoles, britanniques, américaines et du Golfe. Parmi les plus connues à faire leur entrée au Maroc cette année, citons les sociétés américaines CB Richard Ellis et Century 21.

    Samir Benmakhlouf, directeur général de la filiale marocaine de Century 21, explique que depuis son arrivée sur le marché marocain en mai dernier, la société a ouvert des succursales dans les grandes villes et signé des accords d'exclusivité pour développer le tourisme et le marché de l'immobilier. L'un de ces accords est le projet "Buhaira Al-Waladia", au sud de Casablanca, dont les étrangers représentent 60 pour cent des acheteurs.

    La société Emaar Emirates and Dubai Land des EAU, la société bahreïni Gulf Finance House et le Canadien Four Seasons ont également fait leur entrée sur le marché.


     
  2. morphin

    morphin Visiteur

    J'aime reçus:
    2
    Points:
    0
    Re : Les étrangers, à l'origine du boom de l'immobilier au Maroc

    Et pourquoi on parle jamais du blanchissement d´argent a merrakech ?! lli dar chi zebla ailleurs o jem3 flissat taymchi lmerrakech yechri riad pour le vendre aprés a double prix [21h] par une pierre 2 coups: gains sur la vente, persone ne pourrait lui demander min 2ayn laka hada ?
     
  3. beno

    beno Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Les étrangers, à l'origine du boom de l'immobilier au Maroc

    c bien de voir tt cet engouillement pour notre pays à condition d'en tirer un max de profit et que ce flux touristique n'engendre pas un malaise sociale .c difficile à faire mé il y a moyen de bien géré et controlé les choses ..
     

Partager cette page