Les 17 prévenus d'«Attawhid wa al Jihad» demain devant la justice

Discussion dans 'Info du bled' créé par Casawia, 24 Novembre 2005.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    C'est demain vendredi que vont être déférés devant le procureur du Roi les 17 membres de la cellule du groupe «Attawhid wa al Jihad» proche d'Al-Qaïda. C'est vers les 11 et 12 de ce mois que les forces de sécurité marocaines, sur le qui-vive depuis les attentats du 16 mai 2003, ont procédé à l'arrestation de plusieurs individus suspectés de vouloir fomenter des attentats terroristes contre plusieurs sites touristiques du Royaume. L'action des services de sécurité a été rapide et discrète, ce qui a permis de faire tomber dans les filets de la police des ex-détenus de Guantanamo qui avaient été libérés il y a quelques mois.

    Il s'agit de Mohamed Mazoz, de Brahim Benchekroun et de Redouane Chakouri. Ce dernier a été libéré lundi dernier après avoir été interrogé par la BNPJ.

    Mais les plus grandes prises restent sans conteste Khalid Azig qui étudiait en Syrie et Mohamed Rha qui résidait en Belgique. Les deux se sont infiltrés en juin et septembre au Maroc afin d'y constituer des cellules opérationnelles pour le compte d'Al-Qaïda.

    Ils ont alors pris contact avec plusieurs jeunes à Casablanca et à Rabat et surtout avec trois parmi les cinq ex-détenus de Guantanamo.


    Depuis quelque temps déjà, les services marocains avaient redoublé de vigilance en surveillant les frontières et mettant sur écoute les éléments les plus suspects. Une vigilance qui a payé puisque les membres de ce jeune réseau sont tombés entre les mains de la police. Il est à rappeler que le Maroc figure sur la liste des pays visés par le réseau Al-Qaïda.

    D'ailleurs, plusieurs pays de la région ont également mis en alerte leurs services de sécurité, notamment la France dont le ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy, était en déplacement dernièrement à Marrakech, accompagné du directeur de la Direction de la surveillance du territoire et d'autres collaborateurs.

    Karim Douichi
    Le Matin
     

Partager cette page