Les amoureux de la poesie

Discussion dans 'Vos poésies' créé par Misswalen, 22 Juillet 2007.

  1. Misswalen

    Misswalen Mamzelle la Miss

    J'aime reçus:
    54
    Points:
    0
    Ce sujet fait suite au sujet suivant :

    " Un concoure mais que pour les meilleurs ??? "
    débuter le
    " le: 12 Juin 2007 à 20:16:46 "

    Donc j'ai décider de poursuivre ce sujet mais sous un autre TITRE "les amoureux de la poesie"

    Session 1 : Un concoure mais que pour les meilleurs ???


    Session 2 : les amoureux de la poesie

    Donc ce qui sont inspiré ont le droit de laisser leur inspiration sur cette pages merci bien........................
     
  2. Misswalen

    Misswalen Mamzelle la Miss

    J'aime reçus:
    54
    Points:
    0
    Re : Les amoureux de la poesie

    Pour toi 3omri...........

    Je suis si trisste et seul loin de toi
    ta presence me manque de jours en jours
    j'ai besoin de tes bras autour de moi
    et de ton ragard si lourd
    loin de toi jai mal de vivre
    et je ne suis plus la meme
    j'ai tant besoin de revoir ton sourire
    et t'entendre me dire je t'aime

    sache que chaque jours se léve
    tu occupe toutes mes pensée
    ton parfum flotte encore pres de moi
    comment faire pour t'oublier
    et tout ces souvenirs qui me hantent
    qui ne s'effaceront jamais
    c'est pour toi 3omri que j'écris

    quand tu es la 3omri
    mon coeur 'appartiens tout entier
    quand tu t'en va 3omri
    je n'ai la force d'avancer

    3omri 3omri garde moi encor aupres de toi
    3omri 3omri si tu m'aime ne t'en vas pas
     
  3. raftus

    raftus Touriste

    J'aime reçus:
    5
    Points:
    8
    Re : Les amoureux de la poesie

    c'est un poème que j'ai écrit pour Rim une amie à moi morte dans un accident, elle avait 23ans.
    On était jeune,
    On faisait des folies,
    On se foutait du monde,
    Qui nous boude et nous médit,
    Et des saisons qui défilent,
    Aux vitres de notre nid.
    On fumait à grandes taffes,
    Les plaisirs de la vie,
    On riait de tout,
    Des échecs et des ennuis,
    De l’argent qui nous fait défaut,
    Et de l’amour qui nous fuit.
    On tournait le dos,
    A l’avenir indécis,
    On tuait le jour,
    Pour vivre la nuit.
    On n’était pas né,
    De la dernière pluie,
    On n’était pas rebelle,
    Mais non plus soumis,
    On vivait notre temps,
    Chaque jour est un défi.
    Et maintenant, sans toi,
    Tout est fini,
    Rien n’est plus le même,
    Tout est détruit.
    Rien ne me chante,
    Rien ne m’ébloui,
    Je ne sais plus où aller,
    Je ne sais plus qui je suis,
    Mon bonheur est mort,
    Et mes rêves aussi.
    Tu étais notre étoile,
    La force qui nous unit,
    La plaie saigne encore,
    Depuis que t’es partie,
    Tes rires résonnent encore,
    Aussi bien que tes cris,
    Dans le vide qui m’entoure,
    Dans ma solitude infini,
    Mes poèmes n’ont plus de Rim,
    Depuis ce jour maudit.
    Que dieu aie ton âme,
    Mon amie, ma chérie,
    Tu vivras toujours en moi,
    Jamais je ne t’oublie,
    Qui sait, peut-être un jour,
    On se retrouvera au paradis
     

Partager cette page