Les Arabes ne terrorisent plus Hollywood

Discussion dans 'Art' créé par @@@, 23 Septembre 2010.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]

    Dans une interview donnée il y a quelques années, Roschdy Zem expliquait qu’il n’avait encore jamais joué dans des films américains, non parce qu’ils ne le contactaient pas, mais parce qu’ils ne le faisaient que «pour des rôles d’Arabes terroristes.» Aujourd’hui il tourne un thriller avec Sigourney Weaver et Bruce Willis. Le temps des arabes de service à Hollywood, c’est terminé.

    11 septembre


    «Les préjugés voudraient que l’on dise que depuis le 11 septembre, tout s’est détérioré. Mais c’est faux. On leur propose de vrais rôles où leurs origines n’ont pas d’importance. La qualité de leur œuvre efface leurs origines, peut-être même plus qu’en France», analyse Nicolas Brigaud-Robert, agent de Tahar Rahim (d’origine algérienne) et de Hiam Abbass (d’origine palestienne).

    Les propositions? «Très éclectiques». Des films d’époques, en costume, des comédies. Tahar Rahim vient ainsi de tourner au côté d’Antonio Banderas et s’apprête à en tourner un autre de Jean-Jacques Anaud –réalisateur français – mais produit en partie par la Warner.

    Dans les années pré-11 septembre, les rôles donnés aux acteurs d’origine arabe aux Etats-Unis, américains comme étrangers, étaient très souvent ceux de terroristes. L’acteur Sayed Badreya (Iron Man, Stargate, Seinfeld) par exemple, avait eu du mal à trouver des rôles en arrivant à Hollywood, en début de carrière. Il s’était donc fait pousser une barbe, s’était fait un look du stereotype du terroriste, et les scénarios lui étaient alors tombés dessus les uns après les autres, «parce que c’était ça qu’ils voulaient.»

    Le précédent Pearl Harbor

    Après les attaques du 11 septembre, le risque était grand d’empirer la situation, (c’est d’ailleurs en 2003 que Roschdy Zem expliquait que la palette de rôle qu’on lui suggérait ne lui plaisait pas). Mais Hollywood voulait ne pas tomber dans la caricature. Le cinéma se souvenait de l’après Pearl Harbor, et de la façon dont les acteurs japonais avaient souvent été cantonnés à des rôles ridicules, voire racistes –comme Monsieur Yumoshi dans Diamants sur canapé.

    C’est ainsi que progressivement, les acteurs et actrices d’origine arabe ont pu avoir des rôles de moins en moins basés sur leur apparence. Le comédien français Saïd Taghmaoui, découvert dans La Haine, avait reçu pour ce film le titre de meilleur espoir masculin en 1995. Des espoirs déçus.

    Mais aux Etats-Unis, il est parvenu où il voulait: là où ses origines n’avaient aucune importance. Lui qui ne voulait pas s’enfermer dans des rôles de terroristes, il a fini par jouer dans GI-Joe. «Je suis fier d’être un Marocain du monde qui va incarner pour la première fois un rôle positif de super héro. C’est un blockbuster qui sera vu par des millions de personnes et qui entre au cœur de l’imaginaire moderne américain» expliquait-il en 2008. L’usine à rêves qu’est Hollywood peut désormais exaucer ceux des acteurs d’origine arabe.


    http://www.20minutes.fr/article/600820/cinema-les-arabes-terrorisent-plus-hollywood
     
  2. zbougz

    zbougz بــــابــــا عـــــروب Membre du personnel

    J'aime reçus:
    559
    Points:
    113
    on oublie surtout pas l'acteur marocain said taghmaoui (dib ds ali zawa) qui a tourné ds G.I JOE <D
     

Partager cette page