Les assurances africaines sous la loupe en décembre prochain à Marrakech

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 30 Juillet 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    [​IMG]
    Des représentants gouvernementaux, des experts internationaux, des dirigeants de compagnies d’assurances, des consultants, des banquiers d’affaires et des responsables d’organismes internationaux, soit au total plus de 300 participants issus de 25 pays d’Afrique, Asie, Europe et d’Amérique seront en conclave à Marrakech les 3 et 4 décembre prochain, à l’occasion de la première édition du forum africain de l’assurance.
    L’objectif de cette rencontre des spécialistes des assurances qui aspire à devenir un rendez-vous annuel, est de jeter la lumière sur les développements enregistrés dans ce secteur en Afrique du Nord, du Centre et de l’Ouest.
    «Le rôle de l’assurance dans le développement économique des pays de par le monde n’est plus à démontrer, dans la mesure où il contribue à mobiliser des flux d’investissements, à même de financer la croissance économique, les infrastructures de base et les projets structurants, en plus de renforcer le tissu social par de la prévoyance », expliquent les organisateurs dans une fiche de présentation de l’événement.
    En Afrique le secteur de l’Assurance est encore à ses premiers balbutiements et le Continent souffre du taux de couverture le plus faible au monde.
    Selon les responsables de « i-conférences », initiatrice du forum : « Même si le secteur connaît dans quelques pays de la région Afrique du Nord du Centre et de l’Ouest un élan soutenu, beaucoup reste à faire. Avec un taux de pénétration du secteur qui est en dessous de 0,5% par rapport au PIB, le potentiel de développement est énorme ».
    Pour atteindre ses potentialités, opérateurs et professionnels du secteur de l’assurance en Afrique s’accordent à dire que des mesures s’imposent, et que pouvoirs publics et opérateurs se doivent de redoubler d’efforts pour encadrer le marché et le professionnaliser davantage.
    Parmi ces mesures préconisées, on note : une réglementation plus forte qui permettrait de renforcer la capacité financière des compagnies d’assurance et de soutenir la gouvernance des entreprises.
    Une autre mesure réside dans un effort de démocratisation de l’assurance qui s’impose à la région - qui ne concerne pour le moment que les entreprises- à commencer par l’amélioration des circuits de distribution, l’introduction de solutions technologiques performantes et l’innovation dans les produits.
    Si le thème arrêté pour cette édition est « l’assurance comme acteur majeur du développement économique d’Afrique », ce forum permettra, sans nul doute, de débattre du développement du secteur de l’assurance et donc d’établir un meilleur échange sur les pratiques efficaces, efficientes et les plus adaptées à la région.
    Il sera l’occasion, en outre, pour un échange fructueux, entre experts et spécialistes, des points de vue, des expériences, des expertises et des connaissances sur des questions pertinentes liées, entre autres, aux moyens à mettre en place pour que ce secteur puisse jouer pleinement son rôle dans le développement économique de la région.
    Pour jeter toute la lumière sur ce secteur prometteur et approfondir les discussions, les participants auront à se pencher sur des questions diverses mais intimement liées au secteur, entre autres, les insuffisances en matière de la réglementation et du contrôle, les techniques de marketing de l’assurance, le renforcement de la distribution pour une meilleure pénétration, et le rôle des technologies de l’information dans l’amélioration de l’efficacité des compagnies.
    Pour se faire, il a été décidé d’adopter un programme riche qui comprend une série de conférences et d’ateliers, outre l’aménagement d’un espace « B2B », permettant des rencontres directes et qui sera animé par des entreprises actives dans le domaine des assurances.







    Source : libe.ma
     

Partager cette page