Les autorités américaines préparent un procès d'envergure contre Google

Discussion dans 'High tec' créé par RedEye, 18 Octobre 2012.

  1. RedEye

    RedEye - أبو عبدالرحمن - Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4153
    Points:
    113
    Les autorités américaines préparent un procès d'envergure contre Google, qui risque également des poursuites en Europe


    Le New York Times a publié un rapport dévoilant que la FTC (Federal Trade Commission) prépare un nouveau procès antitrust contre Google. Le dossier de l’affaire contient un mémo détaillé de plus de 100 pages, qui tente de répondre à la question de savoir si Google manipule ses résultats de recherche afin de favoriser ses services et de désavantager les produits de ses concurrents.

    L’enquête est tenue par les procureurs généraux des six états suivants : Texas, Ohio, New York, Californie, Oklahoma et Mississippi. L'enquête américaine compte également lancer une campagne antitrust en Europe compte tenu des 90 % de parts de marché que Google détient sur ce territoire.

    D’ailleurs, les autorités européennes réclament à leur tour des changements dans le comportement de Google. Joaquín Almunia, commissaire de l'Union européenne de la concurrence, déclare que les préoccupations des régulateurs antitrust résident dans le fait que « Google utilise sa position dominante dans la recherche en ligne pour exclure ses concurrents spécialisés dans les moteurs de recherche et la recherche publicitaire. »

    La FTC qualifie de « préférentiel » le comportement de Google quant à l’utilisation de son moteur de recherche pour se développer sur d'autres marchés, notamment Google Shopping pour l'achat de biens en ligne et Google Places pour le référencement de restaurants, entreprises et tout type de locaux.

    Jon Leibowitz, président de la FTC, a déclaré qu'une décision finale sur le lancement des poursuites contre Google serait prise avant la fin de cette année. Ce procès potentiel pourrait avoir un impact similaire à l’affaire ayant ciblé Microsoft à la fin des années 90, rapporte le Guardian. Une affaire qui a failli en 1998 scinder Microsoft, sauvé en appel.

    En réponse, les responsables de Google indiquent dans un communiqué qu’ils « seront heureux de répondre à toutes les questions que les organismes de régulation se posent » au sujet des pratiques de l’entreprise.




    Sources : Developpez.com - New York Times - The Guardian
     

Partager cette page